Coupable d’action indécente dans un parc

Coupable d’action indécente dans un parc

Le palais de justice de Victoriaville

Crédit photo : www.lanouvelle.net - Archives

Un Victoriavillois Raphaël Reiz a reconnu sa culpabilité, lundi, à des accusations d’action indécente, des faits survenus en deux temps, en 2017.

D’abord, le jeune homme, à son domicile, entre le 9 et le 13 janvier 2017, a été aperçu par une fenêtre par un témoin en train de se masturber.

Et puis, le 31 mai 2017, Raphaël Reiz s’est masturbé, selon la poursuite, alors qu’il se trouvait au parc Victoria au centre-ville de Victoriaville, à proximité d’une garderie.

Selon la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Cynthia Cardinal, le pénis de l’homme était visible et en érection.

L’homme se caressait alors qu’il consultait son téléphone intelligent. L’accusé a expliqué qu’il consultait Facebook pour connaître l’horaire de ses pratiques de baseball. Il s’était rendu au parc en raison de la disponibilité du Wi-Fi, réseau qu’il ne possédait pas à son logement de l’époque à proximité.

«De quel problème souffre votre client?», a demandé le juge Bruno Langelier à l’avocat de l’accusé Me Marco Morin qui n’a pu répondre.

L’accusé a pris la parole, expliquant avoir commis une erreur. «J’ai compris les conséquences, je travaille, ma place n’est pas en prison», a-t-il dit.

«Assurez-vous, la prochaine fois, qu’il n’y ait pas de trou dans votre pantalon», lui a lancé le juge Langelier qui l’a condamné à un total de 500 $ d’amendes pour les actions indécentes et pour une possession simple de cannabis.