Classique hivernale : les Tigres seront de la fête

Classique hivernale : les Tigres seront de la fête

En plus des Tigres et des Voltigeurs

Dans le cadre du dévoilement de la programmation de la Classique hivernale Drummondville 2018, des représentants des Tigres de Victoriaville étaient présents afin de partager leurs impressions sur cet événement majeur. 

Le match entre les Voltigeurs de Drummondville et les Tigres de Victoriaville sera disputé le samedi 10 février à compter de 15 h à la patinoire extérieure Victor-Pépin. Exception faite des séries éliminatoires, cette rencontre sera un élément phare durant la saison des Victoriavillois. «C’est un gros événement pour les Tigres et la ligue. Ça va être quelque chose de plaisant avec beaucoup de fébrilité dans l’air», a estimé l’entraîneur-chef Louis Robitaille.

«C’est quelque chose de magique et de très plaisant par la même occasion. Il n’y a que trois équipes de la ligue qui vont vivre cette expérience, donc nous sommes très privilégiés de pouvoir y participer», a exprimé pour sa part le directeur général Kevin Cloutier.

Représentant les joueurs des Tigres, l’ancien des Voltigeurs Mathieu Sévigny trépigne à l’idée de disputer cette rencontre extérieure. «Ce sera ma première expérience du genre. Je suis donc très excité de participer à tout ça au moins une fois dans ma vie.»

Préparation changée

Évidemment, jouer un match à l’extérieur en pleine période hivernale comporte son lot d’éléments qui diffèrent de la préparation habituelle d’une partie au Colisée Desjardins. Parmi les éléments qui joueront un rôle majeur, la météo sera au cœur des préoccupations. «C’est certain que la préparation va changer un petit peu. Dans notre cas, nous ne jouons pas le vendredi, donc nous avons déjà convenu avec les Voltigeurs que nous allons réserver la glace lors de cette journée afin de pratiquer et de mieux préparer la rencontre de samedi», a expliqué l’entraîneur-chef des Félins.

Du déjà-vu pour certains

Lorsque les Tigres s’amèneront sur la patinoire Victor-Pépin, quatre membres de l’organisation victoriavilloise seront en terrain connu. Il s’agit de Félix Lauzon, Pascal Laberge, James Phelan et l’entraîneur-chef Robitaille. Dans le cas des trois premiers, ils ont tous participé à la première Classique hivernale de la LHJMQ 2015. Seule différence, Phelan défendait alors les couleurs des Cataractes. Pour ce qui est de Robitaille, il a eu la chance de participer à un match des anciens Bears de Hershey lors de la Classique hivernale de la Ligue américaine de hockey en 2013. «Ça a été une expérience vraiment spéciale à vivre. C’est quelque chose d’ironique, car à l’époque, je travaillais ici [à Drummondville] et les Voltigeurs m’avaient donné la chance de retourner à Hershey pour vivre ce moment-là. À ce match, il y avait 10 000 personnes. C’est vraiment comme une fête, car oui il y a le hockey, mais c’est ce qu’il y a autour qui était gros», a relaté l’ancien joueur des Bears.

Outre le match entre les Voltigeurs et les Tigres le samedi, Drummondville affrontera le Phoenix de Sherbrooke le vendredi à compter de 19 h. Le midget AAA sera également de la fête avec un affrontement entre les Cantonniers de Magog et les Gaulois du Collège Antoine-Girouard le dimanche à 12 h.