Chantal Machabée : quand la passion l’emporte contre l’intimidation

Chantal Machabée : quand la passion l’emporte contre l’intimidation

La conférencière et journaliste sportive, Chantal Machabée, lors de son passage à la polyvalente La Samare de Plessisville, entourée de Jean-Noël Bergeron et de Samuel Bradette de Dek hockey Plessisville.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Première voix du Réseau des sports (RDS) en 1989 et affectée plus tard à la couverture quotidienne du Canadien de Montréal, Chantal Machabée a réussi à se démarquer dans un milieu outrageusement dominé par des hommes et n’a jamais laissé l’intimidation l’empêcher de faire un métier pour lequel elle se passionne.

La tête d’affiche de RDS était de passage, jeudi soir, à l’auditorium de la polyvalente La Samare de Plessisville, à titre d’ambassadrice de l’esprit sportif, un programme du gouvernement du Québec pour prévenir et contrer l’intimidation, suite à l’invitation de Dek Hockey Plessisville et de l’organisation du sport scolaire de l’école qui souhaitaient également par l’occasion promouvoir le sport au féminin.

Elle a profité de sa conférence pour partager son histoire et son parcours de vie inspirant tout en laissant un message fort à son auditoire, soit celui qu’il n’y a personne qui mérite d’être intimidé.

«C’est très important de dénoncer l’intimidation parce qu’il y en a beaucoup et à tous les âges», de dire celle qui dit en avoir subi durant toute sa vie, de l’école primaire au secondaire jusque dans son métier de journaliste sportive où les critiques de ceux qui n’étaient pas contents de voir une femme dans ce milieu d’hommes se sont même transformées en menaces de mort à quelques occasions. Elle avoue que depuis qu’elle a commencé à parler de cette situation, les commentaires désobligeants ont diminué de 95%.

Elle a d’ailleurs invité les jeunes et les athlètes victimes de harcèlement ou encore les entraîneurs qui veulent plus de renseignements à consulter la nouvelle plateforme numérique SportBienÊtre ou tout simplement à communiquer via la ligne Sport’Aide.

À sa 35e année comme journaliste sportive, Chantal Machabée convient que s’il y a certains aspects négatifs liés au monde du sport, elle en retient surtout du positif et c’est pourquoi elle en aura fait carrière.

Passion, persévérance et respect sont trois valeurs importantes pour réussir dans ce milieu, que ce soit comme athlète ou comme journaliste, avance-t-elle.

Si Guy Lafleur, un athlète et un homme extraordinaires, est la raison pour laquelle elle en est arrivée à pratiquer ce métier, elle n’hésite pas à dire que trois autres athlètes (Tom Brady, Michael Jordan et Martin Saint-Louis) l’ont beaucoup marquée et inspirée. «Comme pour moi, on leur avait dit qu’ils ne réussiraient jamais. Ils sont tous devenus des champions dans leur discipline.»

«On s’imagine souvent que tout est facile pour les grandes vedettes alors que c’est bien souvent le contraire. Il n’y a rien de servi sur un plateau d’argent et pour réussir, il faut travailler extrêmement fort», a lancé Mme Machabée à son auditoire en ajoutant qu’il y a toujours moyen de contourner les obstacles et qu’elle en est un bon exemple.

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre P. Recent comment authors
Pierre P.
Invité
Pierre P.

Bravo pour ta détermination et ton professionnalisme. Tu es un exemple pour tous.