Cégep : quatre chantiers de 2,2 millions $ cet été

Cégep : quatre chantiers de 2,2 millions $ cet été

Deux nacelles préfigurent la première phase des cinq phases de travaux visant à refaire les joints de maçonnerie.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

De gros chantiers s’annoncent au Cégep de Victoriaville nécessitant des investissements d’un peu plus de 2,2 millions $. Deux nacelles installées à la devanture du pavillon central en sont les premiers signaux.

Ces deux nacelles de l’entreprise Maçonnerie Desrosiers de l’Estrie serviront aux ouvriers devant s’affairer à réparer les joints des murs de pierre taillée.

En fait, ce chantier ne représente que la première de cinq phases, les travaux devant s’échelonner sur cinq ans afin de faire le tour de l’immense édifice construit en 1947.

Le premier lot a été octroyé à la compagnie estrienne pour une somme de 161 359 $ (taxes en sus) à laquelle il faut ajouter 25 000 $ pour les honoraires professionnels.

Le secrétaire général du Cégep, François St-Cyr, précise que l’institution avait prévu une somme totale de 1 million $ pour les cinq phases.

Il a fallu réviser à la hausse le budget alloué pour les chantiers estivaux, a expliqué François St-Cyr montrant un tableau. Sur la photo, on voit aussi François Houle, président du conseil d’administration.

Il s’agit du chantier estival le plus visible.

Le plus onéreux projet se déroulera à l’intérieur et il coûtera plus cher que ce que le Cégep avait estimé, le sous-sol du bâtiment ayant réservé de mauvaises surprises, la vétusté des installations souterraines étant plus importante que prévu.

Un contrat de 1 227 000 $ accordé à Construction Bois-Francs vise à refaire une partie du premier étage et du sous-sol. Des honoraires professionnels de 150 000 $ s’ajoutent à la facture totale.

Les travaux consistent à refaire la salle de conférence du conseil d’administration ainsi que celle des ressources humaines. Les bureaux de ce département seront également réaménagés. Au sous-sol, il faut refaire les ateliers des ressources matérielles que le Cégep regroupera.

Par contre, le chantier visant à refaire l’entrée électrique du pavillon central est moins onéreux que ce à quoi les autorités collégiales s’attendaient. L’entreprise victoriavilloise Hamel et Hamel a obtenu le contrat avec une facture totalisant 379 000 $, à laquelle, là encore, il faut ajouter des honoraires professionnels de 50 000 $.

Enfin, le quatrième projet sera mené à la résidence des étudiants où l’entreprise Bernard Bélanger et fils doit refaire la cage d’escalier. La facture s’élève à 145 600 $ excluant les honoraires professionnels de 25 000 $.

 

 

Poster un Commentaire

avatar