Attirer de jeunes immigrants : Victo participe à un projet-pilote

Attirer de jeunes immigrants : Victo participe à un projet-pilote

André Bellavance, maire de Victoriaville, Geneviève Lambert, directrice partenariat et développement à LOJIQ, David Heurtel, ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Mikaël Leduc, chargé de projet et Marie-France Dupuis, coordonnatrice de la Politique jeunesse à Victoriaville

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Un projet-pilote est mis en œuvre par la Ville de Victoriaville, en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), afin de favoriser la venue de jeunes personnes immigrantes dans la région et de soutenir leur intégration.

Ce projet vise aussi à créer de nouveaux partenariats ainsi qu’à tester une nouvelle façon d’accompagner les municipalités dans l’identification de leurs priorités d’action afin de renforcer leur caractère accueillant et inclusif.

Le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, David Heurtel, accompagné du maire de Victoriaville, André Bellavance, et de la directrice, partenariats et développement de LOJIQ, Geneviève Lambert, en remplacement du président-directeur général, Michel Robitaille, a annoncé le développement de ce projet ainsi qu’un investissement total de 140 000 $ réparti entre le MIDI (95 000 $) et LOJIQ (45 000 $). Ce soutien financier fait suite aux engagements pris par le gouvernement du Québec annoncés lors du Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination le 5 décembre dernier.

Par ailleurs, afin de favoriser la mobilité interrégionale, des jeunes immigrants nouvellement arrivés au Québec auront l’occasion de réaliser des stages professionnels ou des projets d’une durée de 12 semaines à Victoriaville. Un projet de mentorat sera aussi développé pour favoriser l’intégration des personnes nouvellement arrivées dans la municipalité en misant sur un service de réseautage moderne. En collaboration avec LOJIQ, deux personnes ont été initiées à une méthode de travail visant l’amélioration de la cohésion sociale qui s’appuie sur la participation citoyenne, mise au point par le Conseil de l’Europe, méthode qu’elles pourront introduire à Victoriaville. En plus de ces trois projets, une nouvelle méthode d’identification des enjeux locaux en lien avec l’accueil et l’inclusion des personnes immigrantes sera testée avec des acteurs clés de Victoriaville.

Devant la croissance économique la plus forte des 15 dernières années et un faible taux de chômage historique, et considérant que plus de 1,3 million d’emplois seront à pourvoir d’ici 10 ans au Québec, l’immigration est l’une des solutions pour assurer le développement de nos régions et soutenir le développement économique de nos entreprises. Depuis 2006, les personnes immigrantes ont comblé plus de la moitié de la création nette d’emplois au Québec.

«La mise en œuvre de ce projet-pilote soutient le travail de nos partenaires et contribue à favoriser l’attraction et la rétention des personnes immigrantes et de celles issues de la diversité en région, particulièrement les jeunes. Pour y arriver, nous devons nous appuyer sur la relève pour intégrer des pratiques novatrices et du dynamisme à notre approche, grâce à la contribution de nos partenaires. Par leurs actions, ils concrétisent la vision d’avenir pour le Québec, celle d’une société francophone et inclusive qui vise une plus grande prospérité en s’appuyant sur l’immigration et la contribution des personnes immigrantes et de celles issues de la diversité. C’est ensemble que nous bâtirons le Québec de demain, une société plus prospère, plus ouverte et inclusive», a souligné David Heurtel, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion et député de Viau.

«Le Québec a tout à gagner à acquérir de nouvelles expertises et je suis convaincue que ce nouveau projet, réalisé en partenariat avec les Offices jeunesse internationaux du Québec, favorisera la mobilité interrégionale et offrira de nouvelles perspectives professionnelles et personnelles aux jeunes personnes immigrantes en plus de faciliter leur participation active à la société québécoise», a ajouté Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de l’Acadie.

«C’est un bel honneur pour Victoriaville d’avoir été choisie par le Ministère pour appliquer ce projet-pilote. Ce dernier permettra de concentrer les efforts de tous les acteurs interpellés par le renforcement du caractère accueillant et inclusif de Victoriaville autour des enjeux et des actions priorisées. Dans un contexte de vieillissement de la population et de besoins importants de main-d’œuvre pour assurer le maintien et le développement de l’économie locale, le développement de collectivités accueillantes et inclusives est évidemment bénéfique», a renchéri André Bellavance, maire de Victoriaville.

 

Poster un Commentaire

avatar