Le projet des semis de retour à La Myriade

Le printemps 2023 marque le retour du projet des semis pour l’équipe du secondaire de l’école La Myriade. Elle invite la population à venir se procurer des pousses pour le jardin directement à l’entrée de l’école le 24 mai à partir de 9 h jusqu’à 15 h, le 25 mai entre 9 h et 18 h et le 26 mai de 9 h à 13 h.  

Un projet pédagogique en phase avec les valeurs axées sur le développement durable 

« Depuis plusieurs décennies, notre région se distingue en matière de développement durable ainsi qu’en agroalimentation. Cette culture se reflète également dans les habitudes de la communauté victoriavilloise. C’est ainsi que les projets axés sur les thèmes de l’environnement et de la consommation responsable naissent régulièrement dans notre école, car ils représentent des références concrètes pour les élèves », a déclaré la directrice de l’école La Myriade, Julie Boissonneault. 

Des outils à réinvestir

Pour l’équipe du secondaire de La Myriade, ce projet entrepreneurial vise le développement des apprentissages des élèves par la coopération, la débrouillardise ainsi que leur quête vers l’autonomie. Les apprenants ont ainsi la chance de voir l’aboutissement de leurs efforts en contribuant pour amasser des fonds servant à financer les activités extérieures. « On souhaite que cette culture de travail et de collaboration les accompagne tout au long de leur vie de citoyen », a déclaré Émilie Lavertu, enseignante à l’école La Myriade. 

Un projet d’école intégrant la communauté

« Il est important pour nous d’ouvrir nos portes aux citoyens de notre région. L’éducation est l’affaire de tous et on juge important que nos élèves participent à la vie en société, peu importe les défis qu’ils ont à relever », a déclaré Laura-Lise Lambert-Dostie, technicienne en loisirs à l’école La Myriade.

Ce projet est rendu possible grâce à l’implication de plusieurs commanditaires. Caroline Roux, enseignante à l’école La Myriade, a tenu à les remercier. 

Plusieurs variétés de pousses sont disponibles

Un plan coûte 3 $ et on peut en obtenir 2 au coût de 5 $. Il y a également des jardinières de bois entièrement fabriquées par les élèves. Elles sont au coût de 15 $. « Les gens seront enchantés par les bonifications apportées au projet cette année. Pour donner suite à la première expérience de l’an dernier, nous avons ciblé plusieurs variétés de pousses telles que des concombres, des poivrons, des tomates ainsi que des fines herbes. Nous avons même des cantaloups et des citrouilles », a mentionné Mélanie Ouellette, enseignante à l’école La Myriade.