Le Panthéon honore des bâtisseurs, la famille Marchand

VICTORIAVILLE. La famille Marchand, Jean, Yves et Jacques, a eu droit aux honneurs, vendredi soir, au Panthéon de la performance de la Chambre de commerce et d’industrie des Bois-Francs et de L’Érable qui lui a remis le prix Bâtisseur.

Fondée il y a 40 ans par Claude, le père, l’entreprise Excavations Marchand et fils a non seulement fait sa marque à Victoriaville, mais ailleurs également. L’entreprise est devenue un joueur majeur au Québec, ayant su développer une expertise pointue en génie civil.

Au fil des ans, l’entreprise a réalisé plusieurs investissements, fait plusieurs acquisitions et des agrandissements importants.

Les trois frères, comme l’a montré une vidéo, n’ont jamais non plus négligé leurs implications dans la communauté.

S’adressant à la foule, Jean Marchand a tenu à remercier le fondateur, leur père Claude. «Nous avons bâti une bonne entreprise, avec l’esprit de famille. On a fait beaucoup d’efforts pour faire grandir l’entreprise qui a de la relève. De voir leur performance à ces gens de la troisième génération, c’est très encourageant», a-t-il dit.

De son côté, Yves Marchand a précisé qu’être bâtisseur représentait pour eux une grande source de fierté. «Cette reconnaissance se veut le fruit de 40 ans de travail et de reconnaissance de notre milieu. Merci à la Chambre de commerce. Être bâtisseur, c’est croire qu’on peut faire une différence, croire qu’on peut rêver et réaliser ses objectifs», a-t-il souligné.

«Je suis aussi fier, a-t-il ajouté, d’avoir côtoyé des gens dans notre organisation qui nous ont aidés à réaliser des défis toujours plus grands.»

Yves Marchand voit dans la relève des «jeunes curieux, intelligents, réfléchis dans leurs actions et mobilisés dans leurs projets et ils savent bien s’entourer.»

Jacques Marchand, par ailleurs, a confié que ses frères et lui avaient puisé chez leurs parents leur courage, leur passion et leur détermination. «On a eu la chance de grandir avec un visionnaire. J’en profite aussi pour saluer ma mère qui a été d’une écoute, d’un dévouement hors du commun», a-t-il noté, remerciant aussi ses frères pour leur vision, leur persévérance et leur passion.