Le Centre Victoriaville acquis par le Groupe Mach

C’est une entreprise québécoise fondée en 2000, le Groupe Mach, qui a mis la main à la fin d’avril sur le centre commercial Le Centre Victoriaville.

« Les démarches sont assez récentes. Une opportunité s’est présentée pour nous. Le Centre, avec une position dominante dans le marché, correspondait à nos critères d’acquisition. Il regroupe d’excellents locataires, ce qu’on recherchait, notamment », a indiqué Michel Ayotte, vice-président du bureau de Québec, en entretien téléphonique avec le www.lanouvelle.net.

Le Centre Victoriaville compte actuellement trois locaux vacants, représentant 6% de la superficie totale de 380 000 pieds carrés. « On a besoin espoir de les combler assez rapidement. Nos équipes sont au travail. On souhaite diversifier l’offre avec de nouveaux locataires », a précisé M. Ayotte.

Le Groupe Mach est un joueur important. En fait, il est le plus important propriétaire immobilier privé au Québec depuis l’an dernier. Oeuvrant principalement dans le domaine commercial et des immeubles de bureaux, le groupe possède pas moins de 240 immeubles représentant 40 millions de pieds carrés. Des sites commerciaux, Mach en dénombre 35 au Québec.

Très présente à Montréal et Québec, l’entreprise a développé le marché ontarien, mais aussi des régions comme Rivière-du-Loup, Rimouski, Saint-Georges-de-Beauce, Thetford Mines, Sherbrooke, Trois-Rivières et maintenant, Victoriaville.

Peut-on s’attendre à d’autres projets à Victoriaville? Aucune porte n’est fermée, a signalé Michel Ayotte. « On demeure toujours à l’affût. Quand on s’implante dans un marché, on demeure ouvert à toutes les opportunités », a-t-il confié.

Le Groupe Mach emploie quelque 400 employés et travaille à trouver des actifs de bonne valeur. « Notre force, c’est la création de valeurs, a expliqué Daniel Durand, vice-président, marketing et communication. À Victoriaville, il y a un peu de vacances de locaux, mais notre force, c’est de pouvoir aller chercher de nouveaux locataires et de bonifier l’offre commerciale, c’est ce que nous sommes habitués de faire. »

La compagnie, qui possède notamment l’ancienne tour de Radio-Canada à Montréal, fait aussi du développement. « Nous avons pour 15 millions de pieds carrés de projets sur la table à dessin », a fait savoir M. Durand.

Le groupe a également à cœur l’engagement social. « Notre président Vincent Chiara est un homme très impliqué aussi socialement. On vient de développer un partenariat avec le comité paralympique canadien, mais aussi avec des universités en plus de soutenir plusieurs causes caritatives. On a donc un côté social très fort », a-t-il conclu.