En préparation pour une nouvelle cellule au site d’enfouissement

La MRC d’Arthabaska a entamé les démarches en vue des travaux visant la construction d’une nouvelle cellule, la douzième, au lieu d’enfouissement technique de Saint-Rosaire.

« Une cellule, c’est là où l’on enfouit les déchets qu’on ne peut recycler. Quand une cellule est presque remplie, il faut en préparer une autre », a indiqué le directeur général de la MRC, Frédérick Michaud.

On prévoit que l’actuelle cellule aura atteint sa capacité l’hiver prochain, d’où la nécessité d’entreprendre la construction, d’ici là, d’une nouvelle cellule. Ces travaux durent environ deux mois.

Ce projet représente un investissement d’environ quatre millions de dollars, dont deux millions défrayés par la MRC. Gaudreau Environnement paie la balance.

Étude en transport

Les organismes de transport de la région, Municar, Taxibus et Roulibus ont décidé d’aller de l’avant avec une étude « origine destination » au sujet, en fait, du déplacement des gens dans la région.

« Une firme a déjà réalisé une telle étude pour la Ville de Victoriaville. On aimerait l’étendre à la grandeur de la MRC », a fait savoir Frédérick Michaud.

L’étude, qui commande un budget de 40 000 $, pourrait bénéficier d’une subvention du ministère des Transports du Québec à la hauteur de 75% des coûts.

Prolongation du Fonds québécois d’initiatives sociales

À la suite de l’annonce en mai, par la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, Chantal Rouleau, du prolongement d’un an des fonds québécois d’initiatives sociales pour chacune des régions, le Centre-du-Québec touchera une enveloppe de 574 000 $.

La MRC d’Arthabaska, à cette fin, agit comme signataire de l’avenant pour l’ensemble de la région.

Rapport financier 2022

La séance de juin du Conseil de la MRC a permis à la représentante du vérificateur externe de présenter les grandes lignes du rapport financier 2022.

En gros, la MRC a engrangé des revenus d’un peu plus de 15 M $ provenant notamment des subventions et transferts (près de 7,6 M $) et des quotes-parts des municipalités (un peu plus de 6 M $).

L’excédent de fonctionnement s’établit à quelque 1 285 000 $. Quant à l’actif financier net de la MRC, il s’élève à un peu plus de 11,4 M $.