Elle est arrivée la saison des chantiers!

«L’arrivée du printemps signifie aussi le début des chantiers», a confié le maire de Victoriaville, André Bellavance, lundi soir, lors de la séance mensuelle du conseil municipal.

D’ailleurs, la journée de lundi, a-t-il bien pris soin de préciser, marquait le début des travaux du collecteur Saint-Henri. «Ce sont des travaux majeurs qui vont toucher plusieurs rues, amenant notamment la circulation en alternance sur le boulevard Jutras Ouest», a-t-il précisé.

Plus de quatre millions $ sont consentis pour le pavage de 42 rues, a indiqué le maire André Bellavance. (Photo lanouvelle.net)

Ce chantier vise à rediriger directement les eaux usées du parc industriel vers l’usine d’épuration.

Par ailleurs, le maire a rappelé que la Ville, cette année, allait investir plus de quatre millions de dollars pour des travaux de pavage sur 42 rues.

Il a invité les citoyens à s’informer sur le site de la Ville (vic.to/travaux) pour connaître le déroulement des travaux et les rues concernées.

Parmi les travaux figurant à la programmation, la Ville terminera la reconstruction de la rue des Hospitalières.

Des travaux de pavage s’effectueront, entre autres, sur le boulevard des Bois-Francs Nord ( entre De Bigarré et Turcotte et de Bergeron au boulevard Pierre-Roux), sur des Bois-Francs Sud (de Laurier à Curé-Suzor), sur Notre-Dame Est (du boulevard Labbé à la rue Gendron), sur la rue Notre-Dame Ouest (de Maurice à Rolland), de même que sur la rue Gamache (entre le boulevard Jutras Est et l’avenue Pie-X).

Les rues de la Paix et de la Joie feront l’objet d’une reconstruction, permettant aussi de sécuriser le transport actif en entrée de quartier vers l’école secondaire Le boisé.

On réalisera aussi des travaux sur un certain nombre de trottoirs en plus d’aménager une nouvelle piste cyclable pour relier le lien cyclable entre la rue des Mésanges et l’Écoparc industriel Daniel-Gaudreau.

Trois équipes pour les nids-de-poule

La Ville de Victoriaville a assigné trois équipes à temps plein depuis quelques semaines pour procéder au colmatage des nombreux nids-de-poule. «L’hiver a été particulièrement difficile pour les routes avec 15 périodes de gel et de dégel. Les rues en ont été assez affectées», a fait remarquer le maire André Bellavance.

«Et on apprécie la collaboration des citoyens pour signaler la présence des nids-de-poule. On peut le faire par le site Internet de la Ville, par courriel, par téléphone. On finit par tous les boucher», a-t-il conclu.