Des capsules vidéos pour contrer l’autoâgisme

AÎNÉS. La Table régionale de concertation des personnes aînées du Centre-du-Québec (TRCPACQ) a procédé au lancement de six capsules vidéos en lien avec l’autoâgisme chez les personnes aînées, afin de les sensibiliser et leur faire prendre conscience de leur comportement.

Si par définition l’âgisme est une discrimination basée sur l’âge, l’autoâgisme réfère au fait que les personnes aînées elles-mêmes se discriminent à cause de leur âge. «Nous avons défini le terme «autoâgisme» parce que les membres de notre organisme ont remarqué que les personnes aînées ont tendance à se dénigrer elles-mêmes ou à s’abstenir de faire des choses sous le seul prétexte qu’elles avancent en âge. C’est un nouveau concept qu’on voit de plus en plus fréquemment», explique Janik Ouimet, directrice de la TRCPACQ.

L’autoâgisme, ou l’âgisme intégré, est une notion qui apparaît de plus en plus dans la littérature. «S’il est important de sensibiliser l’ensemble de la population au fait que l’âgisme envers les personnes aînées ne peut être toléré, il est d’autant plus important que les principaux intéressés portent eux-mêmes ce discours, note Mme Ouimet. L’âge ne devrait jamais être un prétexte. Ça ne fait que renforcir des perceptions âgistes non fondées.»

C’est d’ailleurs pourquoi le thème central «Vieillir n’est pas une maladie – Ne tombez pas dans le piège de l’âgisme!» revient dans chacune des capsules.

La Table a choisi d’utiliser l’humour pour bien faire passer son message. «Avec l’humour, ça passe toujours mieux qu’avec un discours moralisateur. Cela nous permet aussi de pouvoir diffuser les capsules sur le Web et rejoindre ainsi plus de gens», indique la directrice de l’organisme centricois, qui souhaite que les capsules servent aux intervenants et partenaires désireux d’aborder la question avec les aînés.

Les thèmes abordés dans les capsules sont la peur de déranger, les technologies, on reste qui l’on est peu importe l’âge, les relations amoureuses, la perte de confiance et l’âge au travail.

«Le fait de lancer les vidéos à quelques jours de la nouvelle année n’est pas un hasard! On veut que les personnes aînées prennent la résolution cette année de ne pas s’auto exclure eux-mêmes de faire des activités», soutient Janik Ouimet.

Mentionnons que ce projet est financé en partie par Service Canada dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés.

Un projet 100% centricois

Mme Ouimet a fièrement révélé que ce sont des artisans du Centre-du-Québec qui sont mis en scène dans cette production. En effet, l’idée a émergé d’un organisme du Centre-du-Québec et les capsules mettent en lumière des comédiens du Centre-du-Québec et une maison de production de la région.

Diffusion

Les capsules circuleront, entre autres, sur les réseaux sociaux, à la télévision communautaire et seront disponibles sur le site web de la Table régionale et sur YouTube. La population est invitée à visionner les capsules et à les faire circuler.