Crise du logement : le maire Tardif invite à la tolérance et à la compassion

Le début de l’été représente pour plusieurs une période festive, mais l’approche du 1er juillet s’avère, pour certains, un véritable calvaire en raison de la crise du logement. 

Certaines personnes à Victoriaville, comme ailleurs au Québec, pourraient se retrouver à la rue, incapables de se dénicher un logement à prix abordable. 

En cette période de déménagements, le maire Antoine Tardif, par le biais d’une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, a invité la population à faire preuve de tolérance et de compassion envers les gens dans le besoin. 

Il a du même coup souligné le travail des services communautaires pour leur soutien et il a invité les gens dans une situation précaire à contacter l’Office municipal d’habitation qui offre, entre autres, un service d’aide à la recherche de logement. 

Le maire de Victoriaville a également fait savoir que des endroits temporaires peuvent accueillir des personnes se retrouvant sans logis. Il a répété que la Ville met tout en œuvre pour favoriser la construction de logements pour augmenter l’offre et ainsi espérer une baisse du coût des loyers. (G.C.)