Collège Clarétain : coup d’envoi du projet de près de 12 M $

La pelletée de terre symbolique, mercredi matin, au Collège Clarétain de Victoriaville, a marqué le coup d’envoi officiel des travaux de construction du projet d’infrastructures sportives, un projet commandant des investissements de 11 934 000 $.

C’est la firme locale Pépin Fortin Construction de Saint-Christophe-d’Arthabaska qui a obtenu le mandat de construire le Complexe GRYB qui ouvrira ses portes à temps pour la rentrée scolaire à la fin de l’été 2025.

Cet important projet, a souligné le directeur général du Collège Clarétain, Éric Gardner, survient après les investissements de 1,5 M $ pour consolider l’aréna, une infrastructure de 1974.

« Le Complexe GRYB comprendra des espaces modernes, polyvalents, très lumineux et inclusifs. Un ascenseur viendra régler la problématique de l’accessibilité », a-t-il signalé.

On y retrouvera également un gymnase double, une salle de conditionnement physique d’une capacité d’une quarantaine de personnes et d’un atrium à l’étage, sans oublier des vestiaires donnant directement accès aux terrains, l’un pour le football et l’autre pour le flag football.

De plus, les utilisateurs auront accès à des services sanitaires accessibles de l’extérieur. 

On peut voir ce à quoi ressemblera le complexe en cliquant ici : https://www.youtube.com/watch?v=VliIEsUnUd0

Éric Gardner a exprimé sa reconnaissance aux membres du conseil d’administration qui ont toujours cru aux différents projets réalisés avec les années, comme ceux de l’aréna en 1974, du Pavillon des sports et du Pavillon des arts. « Je serai toujours reconnaissant pour votre implication à tous, les donateurs et les partenaires qui permettent de réaliser ce projet pour nos jeunes, mais aussi pour la communauté, car il s’agit d’un projet inclusif et non exclusif », a-t-il soutenu.

Ce projet peut se concrétiser grâce au don d’un million de dollars de l’entreprise GRYB, à la contribution de 3,1 M $ de la Ville de Victoriaville, au montant de plus de 3 M $ amassé avec la campagne de financement et à la subvention de 5,7 M $ du ministère de l’Éducation du Québec.

« On sent que tout le monde est derrière ce projet rassembleur, a fait valoir le député d’Arthabaska, Eric Lefebvre.  Et c’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement du Québec a accepté d’investir. On devait avoir une ouverture sur la population. Il faut que ces équipements soient disponibles pour l’ensemble de la population. »

Ancien élève du collège, le député qualifie d’exceptionnelle la progression du Collège Clarétain, une progression qu’il attribue notamment au leadership du DG, Éric Gardner. « Depuis son arrivée, on voit le Collège se déployer de façon importante », a-t-il dit, heureux de constater également « les partenaires, les entreprises à succès qui investissent dans notre région et qui redonnent à la collectivité pour qu’on puisse avoir une région dynamique ».

Aux jeunes élèves présents à la cérémonie, Eric Lefebvre leur a parlé de la chance qu’ils auront de bénéficier de tels équipements. « On est jaloux de ce que vous aurez, mais vous le méritez, vous êtes la relève et le Québec de demain. On croit en vous, on veut investir en vous et on veut vous donner toutes les chances d’avoir un milieu d’études et de vie à la hauteur de ce que vous méritez », a-t-il fait savoir.

Antoine Tardif, le maire de Victoriaville, a aussi étudié au Collège Clarétain, se rappelant qu’il ne disposait à son époque que de l’aréna et de la palestre faisant office de gymnase à l’étage.

Les temps ont bien changé depuis. « C’est vraiment phénoménal tout ce qui se fait », a-t-il observé.

L’engagement financier de la Ville dans ce projet correspond tout à fait, a-t-il formulé, « avec notre volonté d’offrir des infrastructures de qualité, non seulement aux élèves qui vont en bénéficier, mais aussi à toute la population ».

« On est profondément convaincu, a-t-il ajouté, que si nos jeunes évoluent dans des infrastructures de qualité dès leur jeune âge, ils vont poursuivre dans cette volonté qu’on a d’inculquer de saines habitudes de vie dans notre population. Et ultimement, ça fait des citoyens plus en forme, plus en santé qui ont moins besoin de notre hôpital et qui peuvent s’impliquer de différentes façons. »

Le maire Tardif n’a pas manqué de souligner au passage que les nouvelles installations serviront aussi pour la tenue des Jeux du Québec à l’hiver 2028.

L’élu victoriavillois a aussi salué l’engagement de toutes les personnes et organisations impliquées. « Un beau projet qui regroupe de nombreux partenaires, dont GRYB présent depuis les débuts avec un important don.

On peut être excessivement fier, car à Victo, on réussit à faire pas mal plus qu’ailleurs parce qu’on est en mesure de mettre en commun nos subventions et nos projets pour en faire plus pour nos citoyens », a-t-il soutenu, tout en faisant remarquer tout le travail d’Éric Gardner qui pilote le tout avec ses équipes. « Tu peux en être fier, ce projet constituera un legs important pour les étudiants et les citoyens », a-t-il conclu.