Biscuit sourire : une petite bouchée qui fait une grande différence

La campagne annuelle du biscuit sourire des restaurants Tim Hortons permet, cette année, de remettre un montant de 61 666 $ au Centre de stimulation L’Envol de Victoriaville au grand bonheur de sa fondatrice Marguerite Bourgeois et de son équipe. Au total, plus de 40 000 biscuits sourire ont trouvé preneurs.

« Depuis sept ans, la campagne a permis de verser pas moins de 250 000 $.

Cela ne pouvait pas se faire sans la volonté des restaurateurs et de leurs équipes. Je tiens à souligner leur travail. Des gens toujours très disponibles pour nous aider. Et je ne peux passer sous silence le travail des nombreux bénévoles », a-t-elle exprimé.

En effet, le nombre de bénévoles a encore bondi cette année, passant de 210 l’an dernier à près de 240 cette année. « L’année dernière, nous avons cumulé quelque 560 heures de bénévolat, nombre qui a atteint 670 cette année, ce qui signifie près de 15% du temps d’augmentation d’efforts humains pour une petite bouchée qui fait une grande différence », a fait valoir Mme Bourgeois.

L’impact de cette contribution est indéniable, assure la fondatrice de L’Envol. « Vous êtes un peu dans la bâtisse, mais vous êtes complètement dans les cours arrière depuis quelques années. Il y a encore du matériel qui vient d’arriver, ce qui fait que nous sommes équipés pour pouvoir aider des enfants dans leur développement. Si vous vous demandez quel est votre impact, vous pouvez le voir, a-t-elle dit. Il y a des familles qui paient des coûts très minimes pour les services qu’ils reçoivent et cela, c’est grâce à vous et à votre généreuse contribution. »

L’argent amassé permet de compléter les aménagements des cours arrière avec des équipements spécialisés, mais aussi la tenue d’un camp de jour adapté et des ateliers de stimulation. Marguerite Bourgeois a salué l’engagement des propriétaires des restaurants Tim Hortons et de leurs équipes. « Votre impact est important sur les enfants et sur le travail de l’équipe qui vous en remercie. Votre impact est beaucoup plus qu’un simple biscuit, l’impact a une influence sur les enfants et sur la qualité de travail des intervenantes », a-t-elle observé.

Une intervenante l’a confirmé d’ailleurs. « L’aménagement de la cour arrière cet été va nous permettre de profiter de l’extérieur avec les enfants. Avec eux, on peut travailler beaucoup plus le jeu fonctionnel et les rendre encore plus fonctionnels dans leur quotidien. On a hâte d’en profiter pleinement », a-t-elle confié. Une autre a témoigné de l’expérience vécue avec l’aménagement l’an passé de la cour pour les 6-12 ans. « Les enfants ont vraiment eu du plaisir. Les vélos ont été utilisés. C’est vraiment apprécié par les enfants », a-t-elle soutenu.

Chose certaine, les biscuits sourire sont maintenant très attendus chaque année, constate-t-on chez les représentants de Tim Hortons. « Les compagnies en commandent. C’est une façon pour eux de récompenser les employés tout en soutenant une bonne cause. Les gens connaissent la cause et on a une bonne réponse chaque année », a-t-on fait remarquer. À travers le pays, la campagne du biscuit sourire a généré un montant de 18,8 M $.

La cause

Depuis plus de 25 ans, le Centre de stimulation L’Envol s’emploie à repousser les limites des enfants âgés de 1 à 12 ans ayant un important retard de développement et soutient leurs familles par des services basés sur des approches reconnues et individualisées. Chaque année, L’Envol supporte plus de 250 familles ayant des enfants qui présentent des difficultés importantes de développement.