Zig Zag souligne ses 30 ans et son agrandissement

Zig Zag souligne ses 30 ans et son agrandissement
Plusieurs invités pour célébrer le 30e anniversaire. (Photo : www.lanouvelle.net)

L’Académie internationale Zig Zag de Victoriaville a souligné en fin de journée, jeudi, son 30e anniversaire et son agrandissement de près de trois millions de dollars réalisé sur la rue Laurier Ouest dans le secteur du Vieil Arthabaska.

La directrice de l’établissement, Gloria Danella, en est à sa 33e année de carrière, dont 12 ans comme enseignante à la défunte Commission scolaire des Bois-Francs. L’Académie Zig Zag, devenu un OSLB (organisme sans but lucratif) après avoir été sa propriété, a pignon sur rue depuis 20 ans sur la rue Laurier. Au départ, elle se situait sur la rue Saint-Jean-Baptiste.

Interrogée par le www.lanouvelle.net sur le regard qu’elle porte sur toutes ces années, Gloria Danella dit réaliser le réel besoin d’avoir des écoles différentes. « Il y aura toujours un besoin et toujours des écoles avec des projets particuliers qui vont rejoindre certains types d’enfants. C’est un besoin et le fait qu’on soit un OSBL, c’est important pour moi, je veux vraiment qu’on soit ouvert à la communauté », a-t-elle exprimé, tout en soulignant que l’établissement soutient, depuis près de trois ans, des familles de milieux défavorisés et des familles monoparentales. « On prend les enfants et on les amène à leur plein potentiel. C’est juste d’être à l’écoute de nos enfants et de leur offrir ce qu’il y a de mieux », a-t-elle souligné.

L’agrandissement

Les travaux entrepris au mois de mai ont permis l’agrandissement de quatre classes, l’aménagement de deux terrasses, d’une nouvelle patinoire et de terrains de jeux aux deux établissements scolaires. « Nos espaces sont mieux adaptés aux nouvelles méthodes d’enseignement et offrent plus d’occasions pour tenir des classes vertes à l’extérieur. Les nouvelles classes nous permettront d’offrir deux classes par niveau offrant de plus petits groupes en plus de créer de nouveaux emplois permanents. On est vraiment contents de tout ce qui a été réalisé », a fait savoir la directrice adjointe Katy Tremblay, précisant que rien n’aurait été possible sans l’apport financier de Desjardins et d’Investissement Québec.

Le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, a assisté à l’inauguration des nouveaux locaux. Il a félicité les personnes impliquées tout en rappelant que tout n’a pas été un long fleuve tranquille. « Bien qu’il y ait eu certaines discordes puisque la rue Laurier est une artère principale pour le Vieil Arthabaska générant ainsi beaucoup de trafic, je vois très positivement la présence votre école dans un secteur aussi historique et patrimonial, a-t-il signalé. Ça amène de jeunes familles, des enfants qui viennent apprendre, se développer chez vous. Sachez qu’on sera toujours en mode partenariat pour trouver des solutions. »

Ce projet d’agrandissement représente l’aboutissement d’un long travail. « Ça fait quatre ans qu’on y travaille sur ce projet. Il a fallu faire beaucoup de zigzags pour y parvenir. On a changé le projet, on a tout respecté. C’est même plus beau qu’on pensait », a confié Gloria Danella.

Déplorant le peu de soutien de l’administration municipale dans le passé, la directrice de l’établissement mise sur le maire Tardif. « Quand vous êtes arrivé, on avait un petit problème de débarcadère. C’est grâce à vous si on peut l’utiliser, car il a fallu l’agrandir. Tout de suite en arrivant, vous nous avez fait confiance », lui a-t-elle dit.

« Il est certain qu’il y en a eu de la discorde, a-t-elle renchéri, mais j’ai vraiment besoin de vous et j’ai beaucoup entendu parler en bien de vous. I need you, and my students and my staff, we will need you (J’ai besoin de vous, et mes élèves et mon équipe, nous aurons besoin de vous), a-t-elle exprimé dans la langue de Shakespeare. J’ai hâte qu’on se parle prochainement. On prendra rendez-vous, j’ai des choses à vous dire et j’ai besoin qu’on travaille ensemble SVP. »

Aux enseignants, à son équipe, Gloria Danella a assuré qu’elle ne lâchera pas le morceau et qu’elle avait d’autres projets en tête. « Je sais que vous avez des besoins pour le stationnement et autres. Merci de travailler ici et de me faire confiance. You work so hard, it’s only the beginning (vous travaillez tellement fort, ce n’est qu’un début). Merci pour tout, j’ai vraiment besoin de vous. »

L’Académie internationale Zig Zag emploie une quarantaine de personnes et accueille près de 250 jeunes élèves incluant le préscolaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Joseé Beauchesne
Joseé Beauchesne
9 jours

La banderole en anglais!!! Nous sommes a Arthabaska!

Chiasson
Chiasson
9 jours
Répondre à  Joseé Beauchesne

c’est une école international ma cher dame !

Last edited 9 jours by Chiasson
Francesca
Francesca
9 jours
Répondre à  Joseé Beauchesne

C’est un école où nos jeunes apprennent l’anglais!!! Wake up!!

Michel Bonenfant
Michel Bonenfant
8 jours
Répondre à  Joseé Beauchesne

hahaha il y en a en espagnol aussi