Whip en chef : Eric Lefebvre heureux de reprendre ses fonctions

Whip en chef : Eric Lefebvre heureux de reprendre ses fonctions
Eric Lefebvre poursuit son travail de whip en chef. (Photo : www.lanouvelle.net - Archives)

Le député d’Arthabaska, Eric Lefebvre, se réjouit de reprendre son travail à l’Assemblée nationale en tant que whip en chef du gouvernement. « C’est une belle marque de confiance de mon chef », a-t-il exprimé au www.lanouvelle.net en entrevue téléphonique, vendredi avant-midi, au lendemain de la composition du conseil des ministres.

À l’instar des ministres, Eric Lefebvre a reçu un appel comme quoi son chef, le premier ministre François Legault, voulait lui parler. « Tout un protocole de sécurité est mis en place. On nous emmène dans une salle d’attente avant la rencontre avec M. Legault. Même cette attente, on la savoure. C’est un grand privilège », a-t-il souligné.

Le site de l’Assemblée nationale définit le rôle du whip comme étant le gardien de la discipline du parti. Le whip en chef doit assurer, entre autres, la cohésion, l’assiduité et la discipline au sein de son parti. « Je suis responsable de la discipline parlementaire et je dois m’assurer, par exemple, qu’il y ait toujours quorum, un nombre suffisant de députés, tant au Salon bleu qu’en commission parlementaire », a-t-il expliqué. 

Le whip répartit aussi les tâches et les services de soutien à ses collègues. « Je dois m’assurer également du bon fonctionnement des bureaux de comté », a-t-il noté.

Sportif et joueur de hockey, il utilise l’image pour illustrer ses propos. « Je suis comme le capitaine de l’équipe de hockey. Je m’assure que chaque joueur joue son rôle, non seulement sur la patinoire, mais aussi hors glace parce qu’un élu est député 24 heures par jour. Chaque geste au quotidien peut avoir des conséquences », a-t-il fait valoir.

Comme whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre peut compter sur une équipe composée entre 20 et 25 personnes. « J’ai bâti un bon cabinet avec des gens partageant les valeurs importantes de respect et du travail d’équipe. Ce noyau de gens demeure en place », a-t-il confié.

Mais le groupe augmentera. « J’ajouterai quelques personnes à l’équipe et puisque nous avons plus de 80 députés (la CAQ en a fait élire 90), j’ai droit à un troisième whip adjoint », a précisé le député d’Arthabaska qui aura, dit-il, son mot à dire dans le choix de ses trois adjoints au cours des prochaines semaines.

Bien qu’il ne soit pas ministre, Eric Lefebvre, comme whip en chef, a été assermenté et siège au conseil des ministres où il peut participer aux discussions.

Le conseil des ministres 

Appelé à commenter la composition du conseil des ministres, le représentant d’Arthabaska s’en réjouit. « François Legault avait un beau problème. On a une équipe tellement compétente. Je crois que ce conseil des ministres est vraiment l’un des plus forts », a-t-il soutenu, tout en saluant l’élection et l’accession de la première femme autochtone au conseil des ministres. « Ça a été un moment riche en émotion », a-t-il signalé.

Par ailleurs, Eric Lefebvre applaudit aussi la nomination de son collègue de Johnson, André Lamontagne, qui reprend ses fonctions de ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et de ministre responsable du Centre-du-Québec. « C’est l’un des ministres de l’Agriculture les plus appréciés de l’histoire, a-t-il estimé. André est un ami, on échange régulièrement et on travaille en équipe. »

Ministre ou pas, Eric Lefebvre retient, enfin, du message du premier ministre Legault que tous les élus ont un rôle à jouer.  « Dans le message qu’il a envoyé, François Legault a parlé d’un travail d’équipe avec l’ensemble des 90 députés. Tous ont leur rôle à jouer. M. Legault est à l’écoute autant de son caucus que du conseil des ministres. La parole d’un député a autant de poids que celle d’un ministre », a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jo P.
Jo P.
1 mois

En espérant cette fois que les formations de nature partisanes soient payées à même les fonds du partis et non de l’ensemble des particuliers… D’ailleurs, un petit appel à Fitzgibon pour lui expliquer ce qu’est l’éthique ne ferait pas de tord non plus.

(Source: La Nouvelle Union 2022-02-17)