Une tournée pour la candidate Myriam Cournoyer

Une tournée pour la candidate Myriam Cournoyer
Myriam Cournoyer (Photo : gracieuseté)

Dès le 23 juillet, la candidate du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Drummond-Bois-Francs, Myriam Cournoyer, effectuera une tournée dans quelques municipalités du comté qu’elle convoite à la prochaine élection provinciale.

Il s’agit pour elle, comme elle l’a expliqué en entretien téléphonique, d’une première série de rencontres qui lui permettront d’entendre les gens exprimer leurs préoccupations, mais aussi pour elle de se faire mieux connaître.

Mme Cournoyer sera ainsi à Notre-Dame-de-Ham, le 23 juillet, de 10 à 11 h (même heure pour toutes les rencontres suivantes) au centre communautaire de l’endroit. Le lendemain, soit le 24 juillet, c’est du côté de Tingwick, à la salle paroissiale, qu’on l’attend. Ensuite elle a rendez-vous avec les gens de Sainte-Séraphine le 30 juillet et le lendemain (31 juillet) à Sainte-Hélène-de-Chester (Centre sportif). Le 6 août, elle sera présente à Saints-Martyrs-Canadiens (13, Chemin du village) puis à Kingsey Falls, à la salle municipale le 20 août. Cette première tournée se terminera avec un passage à Saint-Albert (petite salle Desjardins) le 28 août.

Myriam Cournoyer est native et habite toujours Drummondville. Elle connaît donc très bien cette municipalité ainsi que la région. Elle explique qu’elle possède des immeubles à revenus et ses contacts avec les locataires lui permettent d’obtenir un bon pouls de ce qui se passe et des dossiers d’intérêts pour la population en général. « Lorsqu’ils viennent louer des logements, on apprend à les connaître », souligne-t-elle.

La candidate a décidé de se lancer en politique à la suite, comme elle le dit, de ce qui s’est passé au cours des deux dernières années (pandémie de la COVID-19). « Les mesures sanitaires m’ont affectée (ma compagnie) et je n’ai pas encore récupéré les pertes », estime-t-elle. Mme Cournoyer indique que d’autres décisions auraient dû être prises au cours de cette période. « Il y avait d’autres alternatives. Il y a plusieurs facettes à une société autres que la santé », a-t-elle ajouté.

Ainsi, c’est pour s’assurer que le bien de tous sera pris en considération qu’elle souhaite être élue à la prochaine élection dans le parti dirigé par Éric Duhaime.  D’ailleurs, elle a choisi cette formation politique parce qu’elle est en ligne avec ses valeurs, bien représentées dans le slogan du parti : « Libre chez nous ». Elle se dit en effet en faveur du libre choix que ce soit pour la vaccination, l’avortement, l’école à la maison, etc. 

La candidate espère aussi mettre en discussion les élus afin d’apporter d’autres solutions. « Je veux informer les gens, leur faire connaître le PCQ, discuter, connaître les projets et les enjeux. Je suis une personne de terrain et, pendant la campagne, je veux travailler à combler le fossé entre les électeurs et les élus », a-t-elle indiqué en ajoutant que puisqu’elle voulait représenter tout le monde, elle se devait d’aller partout dans le comté, ce qu’elle commence déjà à faire avec sa tournée.

Mme Cournoyer est à mettre en place son équipe, ses réseaux sociaux, elle qui souhaite être accessible à tous, pendant la campagne, mais après aussi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires