Une centaine d’élèves et cinq classes s’ajouteront à Monseigneur-Milot

Une centaine d’élèves et cinq classes s’ajouteront à Monseigneur-Milot
Dans l’ordre, le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, le député Eric Lefebvre, le directeur général du CSSBF, Alain Desruisseaux, la directrice de l’école Monseigneur-Milot, Claire Lagacé et le directeur général adjoint et directeur des ressources matérielles, Frédéric Gagnon (Photo : www.lanouvelle.net)

Des travaux d’agrandissement, commandant un investissement d’un peu plus de 5,6 M $, sont en cours à l’école Monseigneur-Milot de la rue Piché à Victoriaville.

L’ajout d’une aile à l’établissement permettra l’addition de deux nouvelles classes au rez-de-chaussée et de trois autres à l’étage. L’école, fréquentée actuellement par 211 enfants de la maternelle jusqu’à la sixième année, pourra ainsi accueillir une centaine d’élèves de plus. 

« C’est surtout pour les maternelles 4 ans, a précisé le directeur général du Centre de services scolaire des Bois-Francs, Alain Desruisseaux. Et les espaces collaboratifs, tant au rez-de-chaussée qu’à l’étage, procureront des milieux de vie plus intéressants. »

L’école Monseigneur-Milot s’agrandira donc de 930 mètres carrés, a fait savoir le directeur adjoint et directeur des ressources matérielles au CSSBF, Frédéric Gagnon. « C’est une construction moderne, climatisée et ventilée. Les enseignants auront le contrôle de leur classe. Un mur solaire permettra le préchauffage de l’air. On enregistrera une efficacité de 15% supérieure à ce que prévoit le code du bâtiment relativement au chauffage », a-t-il indiqué.

Heureux de la concrétisation du projet, le député d’Arthabaska et whip en chef du gouvernement, Eric Lefebvre a rappelé l’objectif que s’était donné le gouvernement en 2018 concernant les maternelles 4 ans. « C’est important d’avoir des environnements plus propices pour nos jeunes. L’éducation, pour nous, c’est la priorité. On le démontre avec des actions concrètes pour le rattrapage dont on avait besoin », a-t-il exprimé.

Après l’école Sacré-Cœur de Princeville et les écoles Sainte-Famille et Notre-Dame-de-l’Assomption à Victoriaville, les travaux à Monseigneur-Milot constituent le quatrième chantier du CSSBF depuis le début de la rentrée scolaire.

Deux autres projets d’envergure s’annoncent, dont l’agrandissement de l’école secondaire Le tandem prévu au printemps pour y ajouter 176 places-élèves.

L’école Pie-X aussi sera éventuellement agrandie pour faire place à 12 nouvelles classes.

Tous ces chantiers, a souligné Frédéric Gagnon, ne pourraient se réaliser sans la collaboration des firmes d’ingénieurs, d’architectes et des entrepreneurs généraux. « On les appelle nos collaborateurs. Ils permettent la mise en œuvre des chantiers. Ils sont avec nous parce qu’ils croient à notre mission et à ce que nous déployons, a-t-il fait valoir. Nous sommes conscients que vous êtes très sollicités. Merci de nous donner de la disponibilité pour réaliser nos projets. »

Comme les autres projets en cours, les travaux seront terminés en vue de la rentrée 2023.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires