Une belle tradition que cette Balade gourmande

Une belle tradition que cette Balade gourmande
Tout le monde y trouve son compte. (Photo : Guy Samson)

L’événement pour plusieurs est devenu un incontournable. Cette Balade gourmande, permettant une proximité, une rencontre avec les producteurs, les artisans et la découverte d’une foule de produits constitue un rendez-vous annuel pour bien des gens.

« Cette année, les visiteurs auront droit à une balade encore plus gourmande qu’elle ne l’était auparavant », promet la directrice générale Sandra Vigneux. Une douzaine d’intervenants de plus cette année font passer à 165 le nombre total de producteurs, exposants, artisans, restaurateurs et lieux d’hébergements qui participent à l’édition 2022. Les visiteurs y sont donc conviés les deux premiers week-ends d’octobre, les 1er, 2, 8 et 9 octobre.

En cette période de l’année où l’automne propose ses belles couleurs, la Balade gourmande suggère six circuits de 32, 34, 45, 63 et 70 km pour aller visiter les producteurs, transformateurs et artisans répartis dans une vingtaine de municipalités, presque toutes situées dans les MRC d’Arthabaska et de L’Érable, à l’exception de Danville et de Saint-Félix-de-Kingsey.

Les parcours amèneront donc les intéressés à s’arrêter à Chesterville, Daveluyville, Ham-Nord, Inverness, Kingsey Falls, Notre-Dame-de-Ham, Plessisville, Princeville, Saint-Pierre-Baptiste, Saint-Valère, Sainte-Séraphine, Saint-Albert, Saint-Christophe-d’Arthabaska, Saint-Ferdinand, Saint-Louis-de-Blandford, Saint-Norbert-d’Arthabaska, Saint-Rémi-de-Tingwick et, bien sûr, à Victoriaville au mont Arthabaska où prend place le marché des produits régionaux avec 28 kiosques tenus par des producteurs agroalimentaires et artisans locaux.

En milieu rural, deux nouveaux marchés, à Daveluyville et Saint-Pierre-Baptiste, s’ajoutent cette année à ceux déjà existants à Warwick, Sainte-Sophie-d’Halifax, Princeville et Chesterville. Ces marchés regroupent chacun entre 8 et 13 exposants.

La Balade gourmande se veut donc un véritable repère gourmand où les visiteurs découvriront une large gamme de produits variés, des produits de boucherie et charcuterie à la boulangerie en passant par les fromages, les produits de l’érable, les fruits et légumes, l’olive et ses dérivés, sans compter le café, le chocolat, la bière et le vin.

Si la bouffe se trouve au cœur de la Balade, différents attraits s’offrent aussi aux participants qui n’hésitent pas à en profiter. On peut notamment s’offrir une halte au Parc du mont Arthabaska, au mont Gleason de Tingwick, aux sentiers Les pieds d’or à Tingwick, aux Jardins des rendez-vous à Victoriaville et au Carrefour de l’Érable à Plessisville.

Avec Alpagas d’Ham Nature du rang Nault à Victoriaville, l’on découvre un élevage d’alpagas.

À la Maison d’école du rang Cinq-Chicots, datant de 1903, et située sur l’avenue Pie-X à Saint-Christophe-d’Arthabaska, on en apprend sur l’histoire des écoles de rang au Québec. Les amateurs de chevaux ne seront pas en reste avec la visite du Ranch Kiméyan du chemin Laurier Est à Saint-Christophe-d’Arthabaska.

Enfin, les intéressés à admirer la région et ses couleurs du haut des airs pourront le faire grâce à Héli Centre qui proposera des départs du mont Arthabaska lors des journées de la Balade gourmande. Au fil des ans, la Balade gourmande a connu une popularité grandissante. Des gourmands d’un peu partout s’y donnent rendez-vous.

En 2021, malgré la pandémie et les mesures sanitaires, les participants à la Balade gourmande ont réalisé des ventes supérieures aux années précédentes. « La Balade constitue un marché d’acheteurs. Les gens profitent des circuits, des paysages et des attraits pour effectuer leurs emplettes automnales », observe Sandra Vigneux.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires