Un tout nouveau toit pour la Maison des jeunes de Warwick

WARWICK. Une manifestation de générosité et d’entraide a permis de doter la Maison des jeunes La destination 12-17 d’un nouveau toit à son édifice de la rue Saint-Louis à Warwick.

«Les rénovations ne nous ont rien coûté. C’est très apprécié. Cela nous évite de couper ailleurs dans les activités ou dans les sorties», précise Véronique Garneau, l’une des deux coordonnatrices avec Tania Labarre.

Une rencontre lors d’une activité de l’Association des gens d’affaires de Warwick (AGAW) a mené à la réalisation du projet. «Un entrepreneur Emmanuel Béland de l’entreprise Constructions Béland Fauteux, dont les trois garçons ont déjà fréquenté notre Maison des jeunes, nous faisait remarquer le piètre état du toit. Je lui ai confié qu’on en parlait, qu’on songeait à économiser pour effectuer les travaux d’ici un an ou deux. Mais il nous a offert d’effectuer les travaux gratuitement», explique Véronique Garneau.

L’entrepreneur a également mis en contact les responsables de la Maison des jeunes avec Marie-France Leroux de l’entreprise Camital qui a fourni gratuitement la tôle pour garnir le toit.

«Et puis, nous avons communiqué avec Alain Corriveau de la quincaillerie Rona qui, pour sa part, a fait don des matériaux nécessaires», note la coordonnatrice.

L’entrepreneur et des employés bénévoles ont ainsi profité du congé de la fête du Travail pour procéder à la réfection du toit. «Tout a été fait en une journée. Ne reste que le petit toit de la sortie de secours», indique Véronique Garneau.

Ce généreux coup de main, les coordonnatrices de la Maison des jeunes l’apprécient beaucoup. «Pour nous, il s’agit d’une bonne nouvelle, d’un bon coup que nous tenions à partager», mentionne Mme Garneau.

Un peu d’histoire

La Maison des jeunes de Warwick a 33 ans, ayant vu le jour en 1981. Elle logeait, au départ, dans l’ancienne gare, d’où son nom La Gare 12-18.

Elle y demeurera 20 ans jusqu’à son déménagement, en 2001, à son emplacement actuel un peu plus loin au 216, rue Saint-Louis. «En quittant l’ancienne gare, la Maison des jeunes a changé de nom pour devenir La Destination 12-17», rappelle Véronique Garneau.

Aujourd’hui, la Maison des jeunes emploie à temps plein trois personnes, les deux coordonnatrices et un animateur, en plus d’un autre animateur à temps partiel.

L’organisme poursuit toujours sa même mission. «Nous accueillons les jeunes et les aidons à devenir des citoyens critiques, actifs et respectueux. Les jeunes viennent ici sur une base volontaire. Ils peuvent faire ce qu’ils veulent tant qu’ils respectent les règles de la maison», souligne la coordonnatrice Tania Labarre.

La Maison des jeunes propose différentes activités, différents ateliers touchant des thèmes liés aux jeunes, les drogues, les relations amoureuses, la sexualité, la violence et autres.

«Destination 12-17 se veut un endroit, un lieu agréable où les jeunes peuvent se retrouver, se sentir bien, et créer des liens avec les autres, avec nous. Des liens qui se créent au moyen des jeux, des activités, des sorties. Une fois le lien créé, les jeunes, qui éprouvent des difficultés, par exemple, peuvent nous revenir sachant qu’ils trouveront une oreille attentive», signale Véronique Garneau.

«Et s’ils ont besoin de consulter un psychologue, nous possédons les outils pour les référer au bon endroit», renchérit Tania Labarre.

La Destination 12-17 ouvre ses portes du lundi au vendredi, entre 17 h et 21 h, de même que les midis du lundi au jeudi.

La Maison des jeunes warwickoise organise aussi une sortie, un samedi par mois. Ce mois-ci, les jeunes iront à la cueillette de pommes.

Cet été, six jeunes et deux animateurs ont participé à un périple de quatre jours au Saguenay. «Des liens se tissent davantage avec une telle activité», confie Tania Labarre.

«Les jeunes conservent de bons souvenirs de tels voyages», ajoute Véronique Garneau.

Depuis le début de l’année, 88 nouveaux visages fréquentent l’organisme, sans compter les anciens. De 15 à 20 jeunes environ s’y retrouvent les midis, des jeunes de l’école secondaire qui proviennent d’un peu partout des municipalités des environs.

En soirée, ce sont davantage les jeunes de Warwick qui franchissent les portes de la Maison des jeunes.

La Destination 12-17 tire principalement son financement du gouvernement, d’une contribution de Centraide, de la Ville de Warwick, mais aussi en organisant des activités de financement. «L’organisation de la collecte de cannettes et de la fin de semaine des ventes de garage constituent nos principales activités», indique Véronique Garneau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires