Un + pour Archives Bois-Francs : le legs des architectes Binette

Communiqué

Un + pour Archives Bois-Francs : le legs des architectes Binette
Jacques Binette et l’archiviste Michel Pépin (Photo : gracieuseté)

La firme d’architectes Binette + Binette vient de léguer ses archives à l’organisme Archives Bois-Francs, leur assurant ainsi une pérennité. Car si des bâtiments peuvent disparaître, ils auront tout de même laissé des traces de leur existence.

Il s’agit du plus volumineux fonds cédé à Archives Bois-Francs depuis sa création en 2015, assure l’archiviste Michel Pépin. D’ici un an, l’inventaire devrait être accessible en ligne sur le site Web de l’organisme.

Ce fonds « illustre » pour ainsi dire les 40 ans d’histoire de la firme créée par Gilles (1950-2018) et Jacques Binette d’abord installée au 55, rue Romulus à Victoriaville avant d’emménager au 49, rue de Courval puis, au 237, boulevard des Bois-Francs Sud où elle a fermé ses livres peu après le décès de Gilles.

La firme a employé jusqu’à 13 personnes, le fait que Gilles ayant mené de front sa carrière d’architecte et d’enseignant au département de technologie du bâtiment au Cégep de Trois-Rivières lui ayant permis de recruter de nombreux stagiaires et techniciens. 

Le fonds comprend les archives de près de 900 projets numérotés, quelque 400 plans des bâtiments où Binette + Binette a oeuvré, des photos, des images, même des échantillons de matériaux et de la correspondance. Il ne manque qu’une dizaine d’années de la correspondance des architectes avec leurs clients.

Le fonds se compose en outre d’une grande quantité de plans antérieurs aux projets de la firme, ceux-ci ayant été récupérés en référence aux projets sur lesquels ils ont travaillé.

Fils de l’entrepreneur Jean-Paul Binette, Gilles et Jacques ont pour ainsi dire grandi dans la construction. À 8 ans, Jacques savait coller des bardeaux de toiture et poser des drains français. Cette connaissance du terrain, du « terre à terre » comme dit Jacques, a teinté leur pratique, plus soucieuse de la performance d’un bâtiment que sur un spectaculaire design.

Jacques se remémore le premier projet de Binette + Binette, précisant que le + de la signature référait tout autant à l’addition de l’expertise des deux frères qu’à leur volonté de toujours en faire davantage.

Ce premier projet consistait à aménager un congélateur pour la margarine chez Lactantia. Lactantia aura d’ailleurs été, comme dit Jacques, leur « vache à lait », les frères ayant œuvré à divers projets de l’entreprise agroalimentaire. Elle les a fait voyager dans différentes usines, les sortant de la région où ils ont principalement travaillé. Ironie du sort, leur dernier projet visait l’aménagement d’un bâtiment abritant de nouvelles bouilloires plus performantes.

L’entreprise Cascades leur a également permis de concevoir plusieurs bâtiments à Kingsey Falls, comme l’école Cascatelle, l’hôtel de ville, la caserne. L’agrandissement et le réaménagement de l’entrée principale de la maison-mère de Cascades leur également attribuable, ainsi que les agrandissements et les bureaux chez Boralex.

Lorsqu’on lui demande quelles ont été les réalisations les plus remarquables, Jacques évoque des projets diversifiés comme une résidence à Warwick, une « grange » sur trois étages pour loger une bergerie, des voitures et une salle d’entraînement, l’escalier du pavillon de l’ancienne résidence des infirmières de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, l’agrandissement de l’hôtel de ville de Victoriaville (tout près d’une centaine de feuilles de dessin pour ce seul projet!), la métamorphose de l’école Mgr Côté et plusieurs projets d’agrandissement chez Sani Marc.

Une nouvelle présidence

Maintenant présidée par Catherine Vaillancourt, jeune technicienne en gestion documentaire de la MRC de L’Érable, Archives Bois-Francs a toujours pour mission de recueillir, préserver, traiter et diffuser le patrimoine des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

On peut obtenir des informations au 819 758-6401, poste 2351 ou plus facilement encore en s’adressant à info@archivesbf.org. L’organisme à but non lucratif conserve ses trésors documentaires au sous-sol du centre de documentation du Cégep de Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Martin Laliberté
Martin Laliberté
21 jours

Wow, belle récupération que tous ces documents. Fier d’avoir participé comme employé chez Binette+Binette. Y a un p’tit de moi la dedans 🙂