Un pôle de formation collégiale voit le jour à Bécancour

Communiqué

Un pôle de formation collégiale voit le jour à Bécancour
Sylvie Norris, directrice du Service de la formation continue et du service aux entreprises du Cégep de Victoriaville, Denis Deschamps, directeur général du Cégep de Victoriaville, Lucie Allard, mairesse de Bécancour, Pierre Leblanc, directeur général du Cégep de Drummondville et Lucie Marchessault, directrice du Service de la formation continue et du service aux entreprises du Cégep de Drummondville (Photo : gracieuseté)

À la lumière de récentes annonces d’investissements dans le parc industriel de Bécancour et afin de répondre aux besoins de développement de compétences dans la région, les services de formation continue des cégeps de Drummondville et de Victoriaville, de concert avec la Ville de Bécancour, se mobilisent et conjuguent leurs expertises. 

En tant que seules institutions collégiales autorisées à offrir de la formation continue créditée sur le territoire des MRC Bécancour et Nicolet-Yamaska, les deux organisations reconnaissent l’importance et l’ampleur des différents projets porteurs de la Filière Batteries qui viendront s’implanter sur le territoire de Bécancour et s’unissent pour répondre aux besoins de formation qui s’y rattachent. 

L’objectif est d’établir un centre de formation permanent, sur place, afin de participer activement à la formation de la future main-d’œuvre dans la région. « Le Cégep de Drummondville, en collaboration avec le Cégep de Victoriaville et la Ville de Bécancour, se réjouit d’assumer un rôle de leader en offrant conjointement de la formation collégiale en présence à Bécancour et d’ainsi continuer à contribuer au développement du Centre-du-Québec », explique Pierre Leblanc, directeur général du Cégep de Drummondville.

Des programmes sur mesure

Avec l’aide des partenaires locaux, dont la Ville de Bécancour, les services de formation continue des cégeps de Drummondville et de Victoriaville visent à offrir de toutes nouvelles attestations d’études collégiales (AEC). Ces nouveaux programmes, actuellement à l’étude et développés en adéquation avec les besoins des entreprises du secteur industriel, incluent des spécialisations en instrumentation, automatisation et contrôle, ainsi qu’en analyse chimique du lithium. Cette nouvelle offre de formation à Bécancour s’étoffera au fil du temps, avec comme objectif de développer des programmes à vocation plus générale. 

Les expertises combinées des deux collèges les positionnent avantageusement dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du transfert technologique, ainsi que dans le virage 4.0 pour le secteur manufacturier. Ces expertises sont d’ailleurs soutenues par la présence d’Inovem et du Centre intégré de formation et d’innovation technologique (CIFIT) à Victoriaville et du Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) à Drummondville. 

« Avec la mutualisation de nos compétences reconnues dans une foule de domaines, nous sommes très heureux de pouvoir soutenir, sur place, autant les entreprises de la nouvelle Filière Batteries que l’ensemble des institutions, commerces et industries déjà bien implantés dans la région de Bécancour pour leurs besoins de formation initiale et de perfectionnement », souligne Denis Deschamps, directeur général du Cégep de Victoriaville. 

Une collectivité en croissance

En développant le secteur industriel, on fait aussi croître la communauté. Les deux institutions collégiales sont aussi prêtes à répondre aux besoins de formation d’une population qui grandit, notamment par leurs programmes d’AEC Techniques d’éducation à l’enfance, Agent en support à la gestion des ressources humaines, Soutien administratif et bureautique, Développement et mobilisation des communautés locales, et plus encore. Les centres de services scolaires, les cégeps de Shawinigan, de Trois-Rivières ainsi que l’UQTR participeront également à l’élaboration de l’offre selon leurs expertises respectives.    

« L’ajout d’une offre de cours des cégeps de Victoriaville et Drummondville à Bécancour est une excellente nouvelle pour notre communauté et c’est une grande fierté pour la Ville de faire partie prenante de ce projet innovant. Je salue l’agilité et la souplesse de ces deux institutions scolaires qui ajustent leur offre aux besoins grandissants de notre territoire, et ce, autant pour les entreprises actuelles que celles à venir », exprime la mairesse de Bécancour, Lucie Allard. L’implication des deux cégeps dans les travaux du comité d’action sur la main-d’œuvre contribue d’ailleurs à trouver des solutions concrètes permettant de répondre à la pénurie dans la région.

Comme tout nouveau projet de cette importance, le développement de la Filière Batteries a un impact considérable sur la disponibilité des locaux dans la ville. Dans le but de rapidement pouvoir offrir ses premières formations, les deux institutions et la ville de Bécancour travaillent activement à la recherche d’espaces adaptés dans la municipalité et ses environs. Plusieurs options sont étudiées et d’autres annonces viendront en 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires