Un invité spécial au réservoir Beaudet

Un invité spécial au réservoir Beaudet
Le pélican mangeant un poisson et observé de près par un pygargue. Photo prise au réservoir Beaudet. (Photo : gracieuseté)

Les habitués du réservoir Beaudet de Victoriaville ont sûrement remarqué, depuis le 18 juillet, qu’un invité spécial a trouvé refuge sur le bassin d’eau. En effet, un pélican d’Amérique peut y être observé depuis cette date.

Interrogé à ce sujet, l’ornithologue de la région, Daniel Gagné, a indiqué que le grand oiseau était sûrement perdu. « Il est arrivé le 18 juillet, a été observé jusqu’au 20 juillet puis a disparu. Il est revenu le 29 juillet et peut être observé depuis. » D’ailleurs, Daniel indique que deux jours avant son arrivée à Victoriaville, il avait vu passer l’information selon laquelle un pélican avait été aperçu à Disraeli. Il s’agit probablement du même individu.

Le grand oiseau a donc élu domicile, temporairement, au réservoir Beaudet, au grand plaisir des ornithologues qui viennent d’un peu partout pour le voir.

Il s’agit de la première fois que cette espèce d’oiseau est observé à Victoriaville. « C’est donc la 276e espèce vue au réservoir », indique Daniel qui tient un registre depuis 15 ans pour cet endroit particulièrement.

Il est certain que le pélican ne demeurera pas longtemps sur les lieux. Il faut donc profiter de sa présence pour aller l’apprécier, toujours en gardant une bonne distance pour ceux qui voudraient y aller dans une embarcation.

Le pélican d’Amérique est un grand oiseau qui vit en colonie et qui niche habituellement dans les Prairies. « C’est à peu près à la même hauteur que nous, mais davantage dans l’ouest », précise Daniel. Le spécimen du réservoir, qui retrouve là de quoi se nourrir (des poissons), doit donc s’être égaré. Selon les observations de Daniel Gagné, il vole très bien et semble être en bonne santé, donc devrait repartir bientôt.

Pour ceux qui souhaitent aller le voir, il semble se tenir au milieu du réservoir, en compagnie des cormorans, parfois. Pour les ornithologues, c’est l’occasion de cocher une espèce qu’on ne voit pas habituellement dans la région. Au moment d’écrire ces lignes, le 5 août, le pélican était toujours là.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Duff
Duff
9 jours

Des pygargue et des pélican ils en a plein a st – Rosaire pour le renseignement 👍👍

Gilles Arthur Sicard
Gilles Arthur Sicard
7 jours

C’ est en kayak avec ma femme, le 3 Août à ma grande surprise et incertain d’avoir photographiées ce bel oiseau au réservoir Beaudet ! A mon retour j’ai vérifié sur internet et réaliser que c’était bien un pélican !