Un dernier hommage à Jean Garon

Les funérailles de l’ancien ministre péquiste Jean Garon ont été célébrées hier à l’église Notre-Dame-de-Lévis, où prenaient place un grand nombre de politiciens.

«Aujourd’hui, je pense qu’il faut le présenter comme un ardent batailleur, défenseur de l’agriculture moderne, d’une agriculture économique qui est axée sur une autosuffisance et ça, ça me plaît et ça me plaisait qu’il soit porteur d’un message aussi fort. Des bâtisseurs, des gens qui accomplissent, il faut qu’ils soient habités de convictions aussi profondes. Garon, c’était un déterminé, un fatiguant rare. Il ne te lâche pas», s’est souvenu pour l’occasion François Gendron, qui était proche de Jean Garon.

Les trois filles et le frère de M. Garon, Emmanuel Garon, ainsi qu’un ami proche, Simon Bégin, ont également pris la parole lors de la cérémonie sobre, présidée par le prêtre Paolo Maheux.

Ses anciens collègues à l’Assemblée nationale ont salué sa contribution exceptionnelle au développement du Québec et son franc-parler légendaire, alors qu’il était député péquiste de 1976 à 1998.

Jean Garon, qui a marqué la politique québécoise lorsqu’il était ministre de l’Agriculture sous René Lévesque, s’est éteint à l’âge de 76 ans emporté par le diabète.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires