Un cinquième candidat confirmé dans Drummond-Bois-Francs

Un cinquième candidat confirmé dans Drummond-Bois-Francs
Emrick Couture-Picard représente le Parti québécois dans la circonscription Drummond-Bois-Francs. (Photo : Benoit Levac - Benoit Levac LEVACPHOTO.COM)

Le portrait se précise dans la circonscription Drummond-Bois-Francs en vue des élections provinciales du 3 octobre. Ainsi, un résident de Val-des-Sources et natif de Ham-Nord, Emrick Couture-Picard, a été confirmé, vendredi, par son chef Paul St-Pierre-Plamondon, comme candidat du Parti québécois.

Il devient ainsi le cinquième candidat officiel à entrer dans la course, après le député en place de la Coalition avenir Québec (CAQ), Sébastien Schneeberger, Tony Martel de Québec solidaire (QS), Myriam Cournoyer du Parti conservateur du Québec (PCQ) et Pierre Poirier du Parti libéral du Québec (PLQ).

Le chef péquiste vient peut-être de confirmer sa nomination, mais Emrick Couture-Picard, qui occupe le poste de directeur général à la Municipalité de Notre-Dame-de-Ham, avait déjà fait savoir le 25 juin sur sa page Facebook qu’il se lançait en politique provinciale.

« J’ai toujours su que j’allais me présenter un jour, mais ma décision a été devancée de quelques années », a confié le candidat en entrevue téléphonique avec le www.lanouvelle.net.

Emrick Couture-Picard souligne avoir été approché au printemps par l’exécutif local du parti.

Plusieurs raisons motivent sa décision, à commencer par la pandémie et la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement de la CAQ. « Depuis mon arrivée à la Municipalité (Notre-Dame-de-Ham), j’ai pu constater aussi les nombreux problèmes que vivent les citoyens. Les problèmes à régler sont nombreux », a-t-il soutenu.

Le candidat péquiste de Drummond-Bois-Francs considère le système de santé comme un enjeu prioritaire, notamment pour sa façon de traiter ses employés.

Autre enjeu énorme, note-t-il, l’enjeu financier. « On se dirige vers un mur. Le nombre de clients augmente alors que les contribuables diminuent, ce qui posera un problème. Il faut s’y attaquer dès maintenant. Jusqu’ici, il n’y a pas grand-monde en politique qui s’est penché là-dessus », a-t-il déploré.

Au niveau régional, le dossier Gesterra en lien notamment avec la représentation des municipalités l’interpelle particulièrement, se disant convaincu que les municipalités avancent des solutions qui doivent être soumises au gouvernement.

Issu d’une famille foncièrement souverainiste, le candidat estime que la souveraineté représente la voie à suivre pour « se doter d’une constitution nouvelle qui ne soit pas archaïque et qui intègre les droits et libertés mis à jour ».

Détenteur d’un diplôme d’études collégiales en histoire et civilisation et d’un baccalauréat de l’Université de Sherbrooke en études politiques appliquées, Emrick Couture-Picard étudie en maîtrise à cette même université.

Il en sera à sa quatrième campagne électorale, mais la toute première en tant que candidat.

Il a été directeur d’organisation à deux occasions sur la scène municipale, de même qu’à l’élection provinciale de 2018 dans le comté de Richmond.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Montembeault
Daniel Montembeault
3 mois

Félicitations Émrick pour ton engagement envers les citoyens de la circonscription de Drummond/Bois-Francs. Ton profil académique, ton expérience et tes connaissances contribuent largement à ta crédibilité et de fait, à l’atteinte de ton objectif. Tu connais bien les enjeux propres à la région et je suis convaincu qu’une fois élu, tu sauras mener ces dossiers avec professionnalisme et ainsi répondre aux attentes de la population. Mais au-delà de tout, ton engagement pour la souveraineté me réjouit tout comme de nombreux militants et sympathisants de la communauté. Bonne campagne.