Travaux majeurs à Warwick : une autre étape franchie

Travaux majeurs à Warwick : une autre étape franchie
Plusieurs dossiers ont été traités lors de la séance du conseil de novembre. (Photo : www.lanouvelle.net)

En vue des travaux majeurs d’eau potable, d’égouts et de voirie qui auront lieu l’an prochain sur les rues Saint-Louis, Notre-Dame, Saint-Médard, Letarte, Dollard et Sainte-Jeanne-d’Arc, une étape de plus a été franchie à la séance du conseil de Warwick de novembre avec l’adoption de l’avis de motion du projet de règlement d’emprunt.

Comme l’a expliqué le directeur général Matthieu Levasseur, l’avis de motion décrète un emprunt de 5 345 163 $, ainsi qu’une dépense du même montant pour les travaux en question. « Je tiens à rappeler que ce n’est pas l’emprunt que nous faisons, c’est la marge qu’on va se chercher au maximum », a-t-il précisé. Le montant déterminé est basé sur les coûts estimés de 3 230 701 $ auxquels sont ajoutés 10% d’imprévus, 10% d’honoraires professionnels, 10% de frais financements et les taxes nettes. « Il n’est pas dit que ce sera le montant en tant que tel. Si les prix sont inférieurs, on va tout simplement emprunter moins », a-t-il ajouté en précisant aussi qu’il ne s’agissait pas du montant net puisque les travaux bénéficieront d’une subvention de 2 M $.

La séance a également été l’occasion de présenter le bilan des terrains de jeux 2022, un service toujours populaire. Ainsi, entre le 4 juillet et le 18 août, 215 enfants ont bénéficié du service, ce qui représente 64 jeunes de plus que l’an dernier. Cela a permis un revenu de 89 708 $ et des dépenses de 82 280 $, donc un surplus de 7428 $ qui est retourné à la Ville de Warwick, étant donné qu’une subvention de 45 350 $ avait été versée.

Le rapport 2021 sur la gestion de l’eau potable a également été déposé au conseil municipal. Celui-ci fait état notamment de deux indices, dont celui de la consommation résidentielle. « Bonne nouvelle. L’an dernier, nous étions à 256 litres/personne/jour et nous sommes maintenant à 205 litres », a indiqué M. Levasseur. Une amélioration par rapport à l’objectif du ministère des Affaires municipalités qui est de 205 litres/personne/jour. Toutefois, à Warwick, l’objectif est plus sévère, se chiffrant à 180 litres. Cela s’explique par le projet de la nouvelle usine d’eau potable qui a amené des prévisions à très long terme. « Il faut malheureusement donc vivre avec cet objectif, mais c’est correct parce que notre but premier est d’économiser le plus d’eau possible », note le directeur général.

Du côté de l’indice des fuites dans les infrastructures, les citoyens ont appris qu’en 2019 il se chiffrait à 2.2, à 1.1 à 2020, mais à 5.1 pour l’année 2021. Cette hausse est conjoncturelle puisqu’il y a eu, en 2021, 10 fuites, ce qui est un fait exceptionnel selon la direction municipale. « À titre de comparatif, pour 2022, nous en avons 3 jusqu’à présent », fait savoir M. Levasseur. L’objectif est de conserver un indice sous la barre de 2.

Le conseil a également nommé la mairesse suppléante pour la prochaine année et c’est la conseillère Noëlla Comtois qui a accepté la tâche. Aussi, les élus ont accepté la fin de la période de probation de Catherine Marcotte qui est donc officiellement nommée directrice aux loisirs, à la culture et aux communications.

Dans un autre ordre d’idées, le conseil a accepté l’installation de deux plaques commémoratives pour rappeler le record Guiness réalisé en 2019 pour la plus grosse poutine. Une plaque sera installée au parc Étoile d’Or (où le record a été réalisé) et l’autre devant l’ancien restaurant Le Lutin qui rit, où la poutine aurait été inventée.

La municipalité a également accepté de participer à l’achat d’un escalier amovible qui sera installé dans la piscine intérieure du Centre multisports. Cet achat, fait en collaboration avec le Centre de services scolaire des Bois-Francs et la Fondation P.-Rodolphe-Baril, évalué actuellement à 9200 $, permettra de faciliter l’accès à la piscine, notamment pour les personnes âgées ou à mobilité réduite qui craignent d’utiliser les échelles en place. « Ce sera un bel ajout puisqu’environ 80 aînés participent à des activités dans la piscine », a souligné le maire Pascal Lambert. 

Le clocher de l’église

Le maire de Warwick, lors des rapports des comités, a fait une mise à jour sur la situation du clocher de l’église (https://bit.ly/3DXAzs6). Il a présenté, sur grand écran, une photo du clocher de l’église Saint-Médard où, grâce à une ligne de mesure ajoutée à 90 degrés, il est facile de constater l’inclinaison qui est de 1,3 mètre ou 2,5 degrés. « Il y a eu la visite d’un architecte en structure  qui est venu faire une inspection et on attend son rapport et ses recommandations », a-t-il fait savoir en ajoutant que les pompiers s’étaient rendus sur place afin d’établir un périmètre de sécurité qui englobe également le trottoir, comme recommandé. « Nous ne sommes pas à un seuil critique pour que la gravité puisse avoir une incidence, mais il s’agit d’une variation importante et inhabituelle d’une structure », a ajouté le directeur général. Le dossier est donc suivi de près par la Municipalité, mais également par la Fabrique.

Le maire a également abordé le sujet du projet d’implantation d’éoliennes par Boralex. « Ça fait longtemps qu’on en a entendu parler. On a lancé un appel à l’équipe de Boralex puisqu’il semble que l’appel d’offres sera fait en septembre », a-t-il mentionné. Il estime qu’il est minuit moins quart puisque plusieurs étapes doivent être franchies, dont une consultation citoyenne (et peut-être un référendum) et des changements de zonages pour permettre l’implantation d’éoliennes, si le projet se réalise. « Aujourd’hui, on ne sait même pas sur quels terrains elles seraient installées », a-t-il terminé. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires