Suzanne Corriveau intronisée au Temple de la renommée des épiciers

Suzanne Corriveau intronisée au Temple de la renommée des épiciers
Suzanne Corriveau a été honorée par l'Association des détaillants en alimentation (ADA) du Québec. (Photo : www.lanouvelle.net)

Directrice générale du Magasin Coop de Plessisville depuis 30 ans, Suzanne Corriveau a été intronisée au Temple de la renommée de l’Association des détaillants en alimentation du Québec (ADA).

L’ADA a intronisé Mme Corriveau à l’occasion de son 65e congrès annuel qui s’est déroulé samedi soir au Château Frontenac à Québec. Les lauréats du Temple de la renommée sont sélectionnés par leurs pairs pour leur sens aigu des affaires, leur sens de l’innovation et leurs standards de qualité supérieure. Ce sont des marchands qui ont marqué leur industrie et qui, grâce à leur vision et leur acharnement, permettent au Québec de demeurer l’un des endroits du monde où le panier d’épicerie est varié, abondant et abordable à longueur d’année.

« C’est un bel hommage d’avoir été honoré par les marchands épiciers », a reconnu Mme Corriveau. « J’ai été impliquée pendant une quinzaine d’années sur le comité des marchands. Nous avons travaillé fort afin d’assurer la pérennité des détaillants-propriétaires et le développement de l’industrie alimentaire au Québec. »

Son parcours

Native de Palmarolle, en Abitibi, Suzanne Corriveau a terminé son secondaire en secrétariat à Montmagny. Elle a par la suite travaillé comme secrétaire dans une firme de comptables professionnels agréés tout en poursuivant ses études supérieures de soir à l’Université Laval jusqu’à l’obtention de son diplôme de comptable agréé en 1991.

Pendant ses 12 années au sein de la firme, elle a côtoyé de nombreux clients du domaine de l’alimentation et c’est avec beaucoup d’expérience en gestion qu’elle fait le saut et devient directrice générale du Magasin Coop (IGA) de Plessisville en 1991.

Elle trace la voie aux femmes

Par son parcours un peu atypique, révèle l’ADA, Suzanne Corriveau a tracé, sans le vouloir, le chemin de la gent féminine dans le monde de l’alimentation comme l’une des premières femmes marchandes. Ce n’est qu’en 2020, lorsqu’elle est honorée par l’Association des épiciers IGA, qu’elle réalise son impact auprès de ses consoeurs.

« Beaucoup de femmes marchandes IGA sont venues me voir pour me dire qu’elles étaient fières de moi et que je leur avais ouvert la porte. » Aujourd’hui, 80% des postes de direction au Magasin Coop de Plessisville sont occupés par des femmes. L’ADA qualifie Mme Corriveau de femme d’affaires visionnaire avec un leadership inspirant, une femme de caractère, passionnée, véridique, humaine, enjouée et à l’écoute des autres. « Elle laisse surtout une empreinte indélébile, soit celle d’une pionnière qui a ouvert les portes à d’autres femmes. »

À ce sujet, elle encourage les femmes à prendre leur place et à aller de l’avant dans tous les domaines. « Nous sommes rendus dans une ère où il n’y a rien qu’on ne puisse faire en tant que femme », croit-elle.

Son dernier projet avant la retraite

Bien qu’elle ait annoncé sa retraite pour 2022, Mme Corriveau sera impliquée dans la réalisation d’un dernier projet majeur, soit celui d’un agrandissement de 4000 pieds carrés du magasin IGA de Princeville, un investissement de plus de 4 millions $ qui est prévu au cours de l’année à venir.

Au cours de ses 30 ans à la direction du Magasin Coop, Mme Corriveau a initié et rendu à terme de nombreux autres projets importants pour assurer la pérennité de la coopérative, qu’il s’agisse des rénovations majeures de 2001 au magasin IGA de Plessisville, de l’acquisition du dépanneur en 2005, de la construction du IGA de Princeville en 2008, de l’agrandissement du magasin IGA de Plessisville en 2015 (8 millions $) en plus de planifier les 65e, 70e, 75e et 80e anniversaires de la coopérative.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires