Restructuration complète du réseau de la santé

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a l’intention d’abolir les agences de santé et de fusionner la grande majorité des Centres de santé et de services sociaux (CSSS) dans le cadre de sa vaste restructuration du réseau de la santé, a révélé Radio-Canada hier.

Au Québec, le ministère de la Santé envoie ses directives aux 18 agences de la santé qui, elles, veillent à ce que les CSSS donnent les services adéquats aux patients. Rappelons que les CSSS regroupent, entre autres, des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), des Centres locaux de services communautaires (CLSC) et des hôpitaux. Le ministre Barrette veut complètement restructurer ce système.

Dans son plan qui ferait économiser 220 M $ au gouvernement, de nombreux postes de cadres seraient abolis, les agences de santé n’existeraient plus et des 182 CSSS actuels, il n’en resterait qu’une trentaine fusionnée.

Toujours selon les informations de Radio-Canada, à Montréal, cinq structures administratives seraient créées et se partageraient, entre autres, la gestion des CHSLD, des CLSC, des centres de réadaptation et des hôpitaux, sauf les hôpitaux universitaires, le Centre hospitalier de l’Université de Montréal, l’Hôpital Sainte-Justine et le Centre universitaire de santé McGill, qui resteraient autonomes.

«Il faut qu’à la fin de cette réforme-là, le patient voit la différence. Sinon, on fait ça pour rien», a affirmé le Dr Barrette, qui pense que les services directs à la population seront grandement améliorés grâce à cette réforme.

Tout n’est cependant pas coulé dans le béton, car le ministre poursuit ses consultations. Un projet de loi pourrait être déposé sous peu à l’Assemblée nationale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires