Québec solidaire : une campagne positive pour Pascale Fortin

Québec solidaire : une campagne positive pour Pascale Fortin
Pascale Fortin (Photo : gracieuseté)

À moins d’une semaine de l’élection, la candidate de Québec solidaire (QS) dans Arthabaska, Pascale Fortin, a tracé un bilan positif de sa campagne, qui lui a permis d’aller à la rencontre d’une multitude de gens et d’organismes.

L’infirmière de profession, qui a travaillé à temps plein en plus de faire campagne, a expliqué qu’elle avait tout de même eu du temps pour rencontrer plusieurs représentants d’organismes communautaires afin d’écouter leurs préoccupations. « C’était une de mes priorités », a-t-elle indiqué en ajoutant qu’elle avait également été présente dans le porte-à-porte pour rencontrer les gens sur le terrain. Candidate depuis la fin du mois d’avril, Mme Fortin a commencé tôt sa campagne afin d’en faire le plus possible, malgré un travail en parallèle. « Je suis allée à quelques événements aussi, mais aurais aimé en faire davantage », a-t-elle confié.   

Avec son équipe, elle s’est assurée d’avoir une bonne présence sur les réseaux sociaux (le vote des jeunes lui tenant beaucoup à cœur) également. « On veut encourager les jeunes à s’intéresser à la politique et qu’ils arrêtent de dire que ça ne sert à rien. On veut leur donner de l’espoir, un projet, un parti qui représente leurs valeurs », ajoute-t-elle.

Les rencontres lui ont permis de découvrir que les électeurs d’Arthabaska sont préoccupés par le logement (les hausses des loyers, les conditions de vie) et l’environnement, notamment. Et en tant qu’infirmière, lorsque les gens lui parlaient de santé, elle était touchée et a vu que plusieurs s’interrogent sur les soins de santé à domicile et l’accès à des services de première ligne.

La campagne lui a aussi donné l’occasion de constater un certain désintérêt face à la politique, particulièrement auprès des jeunes. « Un sujet tabou pour quelques personnes aussi. Et pour les jeunes, on aurait intérêt à inculquer l’importance de s’intéresser à la politique », estime-t-elle. 

La candidate a rappelé tout au long de la campagne que son parti, Québec solidaire, était là pour aider les gens. « On prend des décisions pour aider le monde », résume-t-elle.

Et lorsqu’on lui demande de résumer sa campagne électorale en quatre mots, elle énonce, après réflexion : intense, espoir, environnement et entraide.

Si elle est élue le 3 octobre, Pascale Fortin indique que les propositions de son parti sur l’environnement figureront parmi ses priorités, tout comme la santé et le transport en commun régional. Sinon, elle retournera simplement à son travail d’infirmière, ayant tiré de cette expérience une confiance en elle et fait sa part pour continuer de faire grandir Québec solidaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires