Protéger les abeilles et autres pollinisateurs avec le Défi pissenlits

Protéger les abeilles et autres pollinisateurs avec le Défi pissenlits
Retour du Défi pissenlits pour une deuxième année. (Photo : gracieuseté)

Le Défi pissenlits revient pour une deuxième année, une initiative lancée l’an dernier par Miel & Co de Portneuf et portée dans la région par René Bougie de la Distillerie B par la Miellerie King de Kingsey Falls.

L’idée est fort simple et ne coûte rien. Il suffit, en mai, de ne pas couper le gazon afin de donner libre cours aux pissenlits et offrir ainsi, en début de saison, une bonne source alimentaire aux abeilles et autres pollinisateurs, comme les bourdons et les papillons, qui ont la vie dure ces années-ci.

« On se demande souvent ce qu’on peut faire à notre échelle face à différents problèmes. Dans ce cas-ci, il s’agit simplement de ne pas couper le gazon et les pissenlits en ce début de saison pour procurer une source alimentaire aux pollinisateurs afin de les protéger, car ils sont essentiels aux écosystèmes », rappelle René Bougie lors d’un entretien téléphonique avec le www.lanouvelle.net.

« On ne dit pas aux gens de laisser leurs terrains en pagaille, mais simplement de laisser faire un peu la nature en début de saison. Arrêtons d’avoir peur de cette plante qui possède de bonnes propriétés », souligne-t-il.

René Bougie multiplie ses démarches de sensibilisation et a su mobiliser différents acteurs à Kingsey Falls, dont la Ville, l’école primaire Cascatelle et l’entreprise Cascades.

Le porteur du flambeau dans la région a contacté les chambres de commerce de la région, a échangé aussi avec certains élus et invite les municipalités à emboîter le pas. « Warwick l’a fait. Et ce serait une bonne action aussi pour Victoriaville qui a à cœur le développement durable », plaide René Bougie, souhaitant que les municipalités retardent la tonte des terrains et le fauchage des fossés pour donner une chance aux pollinisateurs qui peinent de plus en plus à trouver de la nourriture dans les champs en raison des techniques de culture, des pesticides et des changements climatiques.

À Kingsey Falls, grâce à la contribution de la Ville et de Cascades, les citoyens participant au défi pourront se procurer une affichette à cette fin. 

Il est possible d’en commander aussi par le biais du site Internet de Miel & Co à l’adresse https://mieletco.com/pages/defipissenlits. On y retrouve l’information en lien avec le Défi pissenlits.

René Bougie, par ailleurs, invite les gens à faire parvenir des photos de « leurs beaux parterres jaunes » à www.miellerieking.com. Parmi les participants, l’entreprise fera tirer une bouteille de son nouveau gin produit à base de miel.

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Watch Protéger les abeilles et autres pollinisateurs avec le Défi pissenlits - Latest News Video
3 mois

[…] Protéger les abeilles et autres pollinisateurs avec le Défi pissenlits – Click for Read Full News Story We update regularly Canada Latest Breaking Sports News here. We update (2022-05-04 20:10:00) […]

Valérie Nault
Valérie Nault
3 mois

 »(…) Victoriaville qui a à cœur le développement durable »…vraiment?! Pour que cette phrase soit vraie, il faudrait d’abord que Victoriaville mette de la pression sur la MRC d’Arthabaska pour que la révision du schéma d’aménagement (qui date de 2011) se fasse au plus vite afin de mettre à jour tous les réglements municipaux de zonage qui en découlent. Depuis 2011, il est interdit de faire de l’apiculture urbaine sur le territoire de la MRC d’Arthabaska. Développement durable vous dites?