Prévenir les incendies durant la période hivernale

Communiqué

Prévenir les incendies durant la période hivernale
(Photo : Archives)

Dehors, une légère chute de neige vue à travers une fenêtre givrée qui donne sur une scène hivernale idyllique. À l’intérieur, on chauffe, on cuisine, on reçoit et, comme c’est souvent le cas, on installe des décorations en prévision de fêtes.   

L’hiver est presque à nos portes et, qu’il s’agisse de l’éclairage festif des fêtes, des cheminées, des appareils de chauffage électriques ou de faire la cuisine pour les réunions de famille, les mois d’hiver sont souvent l’occasion d’une exposition aux risques d’incendie.

Du 24 au 30 novembre, c’est la Semaine nationale de la sécurité incendie chez soi et le Conseil canadien de la sécurité tient à vous rappeler qu’il est important d’être proactif et d’éviter les incendies en hiver.

« Nous devons nous rappeler qu’un incendie domestique peut se déclarer à tout moment », a mentionné Gareth Jones, président et directeur général du Conseil canadien de la sécurité. « Il est vital d’avoir établi un plan de prévention des incendies avant d’en avoir besoin, car il suffit d’un instant pour qu’un plan passe d’une réflexion après coup à l’événement le plus important du moment. Une planification proactive vous permettra, à vous et à votre famille, de rester en sécurité et d’être mieux équipés pour faire face à une urgence. »

Cette exposition accrue aux risques d’incendie pendant les mois les plus froids entraîne sans surprise un plus grand nombre de décès. En moyenne, selon Statistique Canada, entre 2011 et 2020, les quatre plus grands incidents de décès non intentionnels attribuables aux incendies par mois sont survenus en janvier (210), mars (195), février (180) et décembre (165).

De plus, les propriétés résidentielles représentaient 92% de tous les décès accidentels dus à des incendies au cours de cette même période. Évitez de devenir une victime chez vous – assurez-vous que votre résidence est équipée d’outils fonctionnels, dont des détecteurs de fumée et d’un extincteur, et veillez à ce que vous disposiez, vous et ceux qui vivent sous le même toit, d’un plan d’évacuation bien établi et bien rodé.

Vous trouverez ci-dessous d’autres conseils pour éviter les incendies cet hiver :

Évitez de surcharger les circuits électriques. N’oubliez pas que, dans de nombreuses maisons, un seul circuit peut être utilisé pour une pièce entière. Pour découvrir le problème, il ne suffit pas de chercher une seule prise surchargée. Les symptômes d’un circuit surchargé comprennent, entre autres, des lumières vacillantes ou à faible intensité, des fusibles grillés, le déclenchement du disjoncteur et une odeur de brûlé. 

N’utilisez que des lampes et des appareils approuvés par la CSA. Cette certification garantit un câblage approprié et un produit conçu pour résister à la charge électrique qu’il reçoit.

Gardez un œil sur les produits conçus pour émettre de la chaleur. Il peut s’agir de sèche-cheveux et de lisseurs à cheveux, par exemple. Même s’ils sont certifiés en bonne et due forme, ces produits peuvent surchauffer s’ils sont raccordés à un disjoncteur défectueux et à un circuit déjà fortement sollicité.

N’utilisez pas d’appareils électriques dont les fils sont effilochés ou endommagés. L’isolant sur ces fils a pour but d’empêcher la formation d’arcs électriques et la production de chaleur, deux éléments importants dans les incendies domestiques. Remplacez ces appareils.

Vous pouvez également lire les campagnes antérieures de la Semaine nationale de la sécurité-incendie chez soi qui portaient sur la sécurité en cuisine et qui donnaient des conseils sur l’utilisation des extincteurs. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires