Pour un skateparc moderne et adapté

Pour un skateparc moderne et adapté
Les élus réunis pour leur séance d’octobre (Photo : www.lanouvelle.net)

Sept personnes ont conjointement interpellé les élus victoriavillois à la séance d’octobre pour leur demander s’il était possible d’avoir un skateparc doté d’installations adaptées et modernes pour la pratique de la planche à roulettes (skateboard).

À cela, le maire Antoine Tardif, informé des travaux réalisés, a admis qu’il y avait du travail à faire pour moderniser les installations. « Nous regardons différentes options qui s’offrent à nous et les différents coûts. Ce que je tiens à vous dire, c’est que nous communiquerons avec vous prochainement pour nous assurer que les documents que nous avons sont toujours en symbiose avec vos demandes », a-t-il souligné, tout en assurant que le dossier allait cheminer auprès des membres du conseil.

Retour des cadets de la SQ

La Ville de Victoriaville renouvelle son entente de partenariat avec la Sûreté du Québec concernant l’obtention de cadets pour la saison estivale.

Cette entente prévoit les services de six cadets.

La Sûreté du Québec prévoit l’embauche en 2023 de plus de 200 cadets, des étudiants ou des diplômés en techniques policières, pour une période de 12 semaines allant du 1er mai au 31 août avec possibilité, selon certaines villes ou MRC, d’un prolongement jusqu’au 30 septembre.

Les cadets ont notamment pour mission d’assurer une présence et une surveillance à pied ou à vélo, notamment dans les quartiers et les parcs.

Ils participent aussi à des programmes de prévention et de relations communautaires en plus de répondre aux demandes de renseignements de citoyens.

Divers

Le conseil municipal autorise une dépense de 66 000 $ taxes non incluses pour l’ajout d’un bloc électrique à la Place Sainte-Victoire.

La Ville accorde aussi un crédit de 4000 $ à l’Association des pompiers du Québec en guise de réduction des coûts de location des plateaux sportifs dans le cadre de leur tournoi de hockey annuel.

Les élus consentent aussi une aide de 25 500 $ à l’Association régionale de loisir pour personnes handicapées du Centre-du-Québec.

Enfin, le Club de badminton des Bois-Francs obtient sa reconnaissance municipale dans la catégorie « organisme sport adulte » pour une durée temporaire d’une année.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires