Plusieurs projets immobiliers dans les cartons du Cégep

Plusieurs projets immobiliers dans les cartons du Cégep
Les membres du conseil d’administration lors de leur séance (Photo : www.lanouvelle.net)

« Sur la table à dessin, on a pour 22 M $ de travaux à mener dans les prochaines années », a résumé le secrétaire général et directeur des services administratifs du Cégep de Victoriaville, François St-Cyr, lors de la séance du conseil d’administration.

Pour l’horizon 2023-2024, le budget en investissement immobilier s’élève à un peu plus de 15 450 000 $ pour des projets en maintien d’actifs et des projets de développement.

Dans la liste des projets figure la réfection de la toiture du pavillon central pour des coûts d’environ un demi-million de dollars.

L’important projet de réfection du Pavillon d’activités physiques se dessine aussi, un projet de 11,5 M $ qui a obtenu un soutien gouvernemental de 5 M $. Après la préparation du projet, l’appel d’offres devrait être lancé à l’automne 2023, selon M. St-Cyr, pour un début des travaux quelque part en janvier ou février 2024, un chantier qui s’échelonnera sur près de deux ans. 

Un autre projet important est lié à l’augmentation de la capacité d’hébergement. « La pression sur le logement va s’accentuer, considérant les efforts de recrutement à l’étranger et ailleurs à l’extérieur de la région concernant nos centres de recherche », a fait valoir François St-Cyr.

On planchera, a-t-il dit, sur un dossier d’opportunité qui permettra de peaufiner les besoins, d’identifier des pistes de solution possibles pour en arriver à proposer une recommandation au conseil d’administration et à l’élaboration d’un dossier d’affaires.

Différentes options seront évaluées, une construction neuve ou l’acquisition d’un bâtiment existant. « Nous devons d’ici sept ans en arriver à une bonification substantielle de notre capacité d’hébergement », a fait savoir le secrétaire général.

De plus, l’actuelle résidence étudiante devra éventuellement faire l’objet d’une mise à niveau. Elle ne pourra plus être habitée au moment des travaux, ce qui nécessitera la mise en place de mesures d’atténuation pour un hébergement alternatif.

Par ailleurs, l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie fera aussi l’objet de travaux. « Le bâtiment est vieillissant. Tous les systèmes d’électromécaniques devront être revus au cours des prochaines années », a précisé François St-Cyr.

Les travaux commandent un investissement de près de 1,3 M $.

Et plus tard, il faudra bien, à un certain moment, s’attaquer au dépoussiéreur. « On parlera alors de gros millions $ », a prévenu le secrétaire général, tout en ajoutant que cela nécessitera l’obtention d’une aide gouvernementale.

Des travaux seront également effectués au 33, rue Notre-Dame Est, l’ancien bâtiment de Desjardins acquis conjointement par le Cégep et la Ville de Victoriaville et qui abrite maintenant le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA).

Recherche

En abordant le Plan décennal des investissements d’infrastructure de recherche (PDIR), le directeur général du Cégep, Denis Deschamps, a exposé un seul et grand projet totalisant plus de 20 M $, celui d’Inovem, le centre d’innovation en ébénisterie et meuble, que l’on souhaite relocaliser.

Le Cégep déposera en ce sens un avis d’intention au ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec. D’ordinaire, le gouvernement couvre 80% des coûts des projets.

Visiteurs français

Le Cégep de Victoriaville a récemment été l’hôte de délégations venues de France. « Nous avons accueilli les 26 octobre et 10 novembre des représentants de lycées français avec lesquels il existe un potentiel de collaboration », a souligné Denis Deschamps, ajoutant que les rencontres ont été très intéressantes. « Nos invités ont été enchantés de leur visite à Victoriaville », a-t-il noté.

Recrutement difficile

Bien que le Cégep de Victo, avec plus de 500 employés, représente un important employeur dans la région, l’établissement n’échappe pas à la rareté de la main-d’œuvre. « Certains postes sont plus difficiles à pourvoir et requièrent parfois un troisième et même un quatrième affichage », a fait savoir le directeur général.

Mais l’institution met de l’avant différents moyens pour faire face à ce défi, dont une vidéo promotionnelle qu’on vient de produire. « C’est une courte vidéo d’une minute qui présente des visages, de vrais employés du Cégep, et non des figurants. Des employés qui ont à cœur la mission du collège. On y voit comment il est agréable de travailler au Cégep, comment on peut y avoir une carrière vraiment stimulante et intéressante », a conclu Denis Deschamps. 

Le Cégep participera également à l’activité Mission emploi Arthabaska-Érable qui se tient vendredi de 13 h à 20 h au Centre des congrès de Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
16 jours

Ça va bouger pour ne pas dire brasser dans la cabane.