Organismes communautaires : un manque à gagner de 35 M $ en Mauricie/Centre-du-Québec

Communiqué

Organismes communautaires : un manque à gagner de 35 M $ en Mauricie/Centre-du-Québec
(Photo : gracieuseté)

Le Comité régional de la campagne unitaire Engagez-vous pour le communautaire joint la voix des 300 organismes communautaires du Centre-du-Québec et de la Mauricie à celle du mouvement communautaire de toutes les régions du Québec pour réclamer haut et fort au gouvernement de la CAQ une meilleure reconnaissance de l’importance capitale de leur rôle au sein des communautés. 

Cette reconnaissance doit rapidement être démontrée, et ce, dès le prochain budget en mars. Concrètement, les organismes communautaires réclament : 

– Une augmentation juste et récurrente du financement à la mission globale et une indexation annuelle de ces subventions selon la hausse des coûts de fonctionnement. Pour le Centre-du-Québec et la Mauricie, c’est un manque à gagner de 35 millions de dollars; 

– Le Plan d’action gouvernemental en action communautaire (PAGAC) promis et reporté depuis trop longtemps visant à mieux soutenir les organismes et à reconnaître leurs expertises et leur autonomie d’action; 

– L’amélioration de la justice sociale, notamment en réinvestissant dans les services publics et les programmes sociaux. 

«Le gouvernement de la CAQ s’était engagé à mieux soutenir les organismes communautaires. Or, au dernier budget (mars 2021), nous avons été sidérés de voir que le montant annoncé pour les organismes était très en deçà des besoins réels et des attentes créées par le gouvernement qui nous qualifiait pourtant d’essentiels.»

Les organismes communautaires sont indispensables au soutien du filet social, particulièrement avec les mesures d’austérité qui ont saccagé le système de santé et de services sociaux depuis de trop nombreuses années. Depuis la pandémie, les organismes ont redoublé d’ardeur et de créativité pour prendre soin des personnes les plus vulnérables, mais ils sont à bout de souffle. Le financement actuel ne permet pas d’avoir un nombre d’employés suffisant ni d’offrir des conditions de travail décentes et concurrentielles. 

En Mauricie et au Centre-du-Québec, le manque à gagner est de plus de 35 millions de dollars et d’environ 600 personnes manquantes pour pouvoir accomplir pleinement les missions. 

Aujourd’hui nous allons inonder les réseaux sociaux pour marteler notre message : 

Une délégation du Comité régional d’Engagez-vous pour le communautaire rencontrera l’ensemble des députés des deux régions (Mauricie et Centre-du-Québec) pour réitérer les demandes avant le dépôt du prochain budget. 

UNE JOURNÉE DANS LES ORGANISMES 

DU CENTRE-DU-QUÉBEC ET DE LA MAURICIE C’EST : 

1500 travailleuses et travailleurs 

3000 personnes soutenues et accompagnées 

2300 personnes aidées pour les besoins de base 

(nourriture, hébergement, meubles, etc.) 

2200 autres interventions 

(politique, concertation, partenariats, etc.) 

35 millions de dollars manquants 

Engagez-vous pour le communautaire est une grande campagne nationale de mobilisation qui, depuis 2016, unit les différents secteurs de l’action communautaire autonome de partout au Québec. Elle vise une société plus juste où les droits humains sont pleinement respectés.

Le Comité de coordination régional d’Engagez-vous pour le communautaire est composé des 11 Corporations de développement communautaire (CDC) et de 8 regroupements régionaux, il vise l’adaptation et l’organisation, la coordination et la participation des organismes communautaires de la région aux activités régionales liées à la campagne. 

La Table régionale des organismes communautaires en santé et services sociaux Centre-du-Québec/Mauricie (TROC CQM) a pour mission d’accompagner, représenter, promouvoir et défendre les organismes communautaires en santé et services sociaux du Centre-du-Québec et de la Mauricie. Elle agit à titre d’antenne régionale pour la campagne nationale Engagez-vous pour le communautaire. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ezeckiel
Ezeckiel
7 mois

Le gouvernement se sers des OSBL pour économiser des sous sur le dos des travailleurs et se débarrasser de ses responsabilités. Ramenez tout ce beau monde dans le giron de la fonction publique et cessez la patronage!

Fremich
Fremich
7 mois

En période de remue-ménage comme nous vivons, il n’est pas surprenant de voir des OSBL mal financés. Ce qui l’est par contre c’est de constaté, à chaque fois, que le ou les gouvernement attendent toujours au derniers moment pour bouger. Ce qui revient à dire, qu’encore une fois, ce sont les plus démunis qui doivent attendre et payer pour cette lenteur. Jamais n’a-t-on vu un gouvernement aller au devant des coups.