Mois de la justice : des conférences partout au Québec

Communiqué

Mois de la justice : des conférences partout au Québec
Juripop (Photo : gracieuseté)

Exposer les inégalités et proposer des solutions, c’est ce que suggère Juripop dans le cadre du Mois de la justice 2022 qui commence aujourd’hui. Non seulement Juripop offrira de nouveau des cliniques juridiques téléphoniques gratuites avec des notaires et des avocats, l’organisation donnera également des conférences sur différents enjeux d’actualité reliés au droit, et ce, dans plusieurs régions du Québec.

Que ce soit sur le droit civil, le droit de la famille ou l’immigration, les questions des citoyens sont toujours variées et reflètent les réels enjeux de la population. Ainsi, tous les mercredis du mois de mars, entre 12 h et 18 h, des consultations de 15 minutes seront offertes à tous les Québécois souhaitant recevoir de l’information juridique : numéro de la ligne spéciale : 1-833-587-4767

L’impact de la COVID-19 sur l’accès à la justice

Depuis maintenant 7 ans, Juripop organise des cliniques juridiques gratuites pour répondre aux questions des citoyen.ne.s. Chaque année, des centaines de personnes bénéficient de ces consultations qui leur permettent de comprendre leurs droits et de les faire valoir. Au fil des ans, ce sont plus de 2 600 personnes qui ont reçu une consultation gratuite de la part d’un avocat ou d’un notaire.

Ces services sont d’autant plus nécessaires dans le cadre actuel où la pandémie de COVID-19 a grandement contribué à creuser les inégalités. La précarité d’emploi, de même que la crise du logement, sont aussi des facteurs ayant contribué à accentuer les obstacles à la justice. Grâce à Juripop, de nombreuses personnes continuent d’avoir accès à la justice et peuvent ainsi faire valoir leurs droits et se protéger.

Des conférences axées sur la justice partout au Québec

Nouveauté cette année, Juripop sort de la métropole grâce à ses grandes conférences du samedi. Offertes par des partenaires, ces conférences auront lieu tous les samedis du mois de mars dans plusieurs régions du Québec et porteront sur différents enjeux juridiques :

• 5 mars 2022 : Vos droits en cas d’arrestation – Drummondville

• 12 mars 2022 : Les droits des parents visiteurs – Victoriaville

• 19 mars 2022 : Les droits des aîné.e.s en contexte de pandémie – Chicoutimi

• 26 mars 2022 : La pandémie : une menace pour les femmes ? – Sherbrooke

À la suite de chacune de ces grandes conférences, des juristes de la région répondront gratuitement aux questions d’ordre juridique des gens sur place.

Le ministre de la Justice pour clôturer

Avant de clôturer le Mois de la justice, Juripop propose également un colloque d’une journée où les professionnels de la communauté juridique se rassembleront pour réfléchir à des enjeux structurants sur l’accès à la justice et pour identifier des actions visant à insuffler le changement. Pour l’occasion, une allocution du ministre de la Justice sera prononcée. La programmation complète de l’édition 2022 du Mois de la justice se trouve sur le site web de Juripop.

 » Voilà près de deux ans que la communauté juridique accompagne la population à faire valoir ses droits à l’ère de la pandémie : quel bilan peut-on dresser de cette situation qui n’a laissé.e personne indifférent.e ? C’est cette réflexion qui guidera Juripop et ses partenaires pendant tout le mois de mars. Toute l’équipe de Juripop salue l’engagement de la Chambre des notaires et de ses dizaines de partenaires, qui ensemble, consacreront le prochain mois à offrir 150 activités gratuitement à travers le Québec.  » – Me Sophie Gagnon, directrice générale de Juripop

 » La Chambre des notaires est fière de s’associer à Juripop pour la mise en place d’une série d’activités dans le cadre du Mois de la justice. Je vous invite d’ailleurs à y prendre part en consultant le calendrier de l’événement, qui comprend, entre autres, des cliniques de consultations juridiques gratuites par téléphone, des portes ouvertes d’organismes d’information juridique, des conférences publiques en plus des nombreux ateliers dans les écoles. En tant que présidente de la Chambre des notaires, je salue l’audace des juristes de tous les horizons qui prodiguent jour après jour des services juridiques de qualité à la population.  » – Me Hélène Potvin, présidente de la Chambre des notaires

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires