Merci de servir notre patrie!

PLESSISVILLE. Le Royal 22e Régiment était de passage en région au cours de la semaine dans le cadre d’une marche symbolique entourant les célébrations de son 100e anniversaire de fondation.

Cette tournée, entre Saint-Jean-sur-Richelieu, berceau du régiment, et la Citadelle de Québec, maison-mère, avait pour but de sensibiliser les gens à l’histoire et aux accomplissements du Royal 22e Régiment qui a été levé en 1914 dans la tourmente de la Première Guerre mondiale afin de permettre aux soldats francophones de servir dans leur langue maternelle.

Le Royal 22e Régiment s’est notamment rendu à la Place du Major-Yannick-Pépin à Warwick afin de rendre hommage au militaire natif de Warwick mort en devoir en Afghanistan en septembre 2009 à l’âge de 36 ans. Son père Serge a d’ailleurs parcouru les derniers 500 mètres de la marche avec les membres du Royal 22e Régiment les amenant à la Vélogare de Victoriaville. «Ce fut un geste très significatif», a tenu à dire le capitaine Mark Noël.

Pour les membres du Royal 22e Régiment, cet arrêt à Victoriaville fut également l’occasion de côtoyer les vétérans de la Légion royale canadienne (district 86) tout en serrant des mains et répondant aux questions de la population via les différents kiosques aménagés sur le site. «Nous remercions la Ville de Victoriaville pour tout ce qu’elle a apporté au 22e Régiment», a aussi fait savoir le capitaine Noël.

Puis à Plessisville, le groupe s’est rendu au parc de la rivière Bourbon (Carrefour de L’Érable), là aussi rencontrant les gens et les informant sur le régiment qui sert tous les conflits à l’étranger, mais qui répond aussi à l’appel lors de catastrophes naturelles (verglas, inondations, etc.).

Le maire suppléant Gaétan Blier a signalé que la Ville de Plessisville était déjà très attachée au Royal 22e Régiment puisque l’un de ses fils, Georges Sévigny, a reçu de multiples décorations en servant le régiment à titre de lieutenant-colonel à partir de 1945. Celui-ci a notamment fait la campagne de Corée avec le 1er bataillon en 1952-53 et a suivi son régiment en Allemagne de l’Ouest avec les forces de l’OTAN en 1955.

«Merci de défendre notre patrie et d’être les dignes représentants des francophones de notre pays au sein de nos forces canadiennes», a ajouté M. Blier reconnaissant la valeur du Royal 22e Régiment.

Le major Richard Bernatchez a conclu pour sa part en rappelant que ce 100e anniversaire était une étape importante pour le Royal 22e Régiment et qu’il était fier d’avoir participé à cette marche qui a permis aux membres des cinq bataillons d’aller à la rencontre des gens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires