Maison des femmes : un cadeau pour boucler le 40e anniversaire

Maison des femmes : un cadeau pour boucler le 40e anniversaire
Assises, Sylvie Pinard, Julie-Ève Proulx et Micheline Anglehart. Debout, Sylvie Lavigne et Monique Arseneault. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Maison des femmes des Bois-Francs, active sur le territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable, a souhaité clore son 40e anniversaire lancé en juin 2021 par un cadeau offert gratuitement aux femmes de la région : une soirée festive et sous le signe de l’humour, le mercredi 1er juin au Pavillon Arthabaska, avec le spectacle de l’humoriste Chantal Fleury.

Il s’agira de la dernière des quatre activités tenues au cours de l’année pour souligner les 40 ans de la Maison des femmes des Bois-Francs qui poursuit sa mission visant l’amélioration des conditions de vie des femmes.

Chacune des quatre activités se basait sur les thèmes représentant bien ce qu’est un centre de femmes : s’entraider, prendre soin de soi, s’outiller et agir ensemble.

On se souviendra que la plantation d’un arbuste floral a marqué, en juin 2021, le coup d’envoi des festivités du 40e anniversaire. « Une activité relevant du thème S’entraider. Pour nous, la plantation d’un arbuste symbolisait prendre racine dans son milieu. Shan Raby nous avait aussi livré un slam sur ce que représente la Maison des femmes. L’événement avait été diffusé en direct sur notre page Facebook », rappelle Micheline Anglehart, membre du conseil d’administration.

En septembre, pour évoquer le thème Prendre soin de soi, l’organisme, pour rejoindre les femmes autant dans la MRC d’Arthabaska que dans celle de L’Érable, a organisé deux séances de yoga plein air, l’une à Plessisville et l’autre à Victoriaville.

Par ailleurs, la troisième activité, placée sous le thème S’outiller, a permis à la Maison des femmes des Bois-Francs de fouiller dans ses nombreuses archives. « Nous nous sommes intéressées aux archives que nous avions. On a découvert un beau trésor, de nombreuses bandes vidéo », s’émerveille Julie-Ève Proulx du conseil d’administration.

La Maison des femmes a fait appel à l’organisme Archives Bois-Francs pour procéder à la numérisation. « De là, nous avons retenu toutes sortes d’extraits pour réaliser un montage vidéo d’une vingtaine de minutes qu’on présentera le 1er juin. Mais d’ici là, un extrait pour titiller la population sera disponible sur notre page Facebook prochainement », précise Mme Proulx.

« Le montage montre vraiment bien tout ce que fait l’organisme, tout ce que la Maison a fait, et tout ce qu’elle va poursuivre aussi dans ses activités et ses actions », renchérit Sylvie Lavigne, l’une des quatre travailleuses à temps plein de l’organisme aux côtés de Sylvie Pinard, Marie-Claude Goudreault et Suzanne Labrie.

« À travers nos archives, ajoute Julie-Ève Proulx, ce qu’on a retenu, ce qu’on va présenter, démontre assez bien comment la Maison ratisse large et touche beaucoup de femmes et qu’elle a un impact. »

À cela, Sylvie Lavigne fait aussi valoir que « la vidéo, qui donne des frissons, met aussi en lumière de la résilience des femmes, une résilience qu’on a pu observée aussi durant la pandémie et qu’on doit saluer ». 

Témoignant de l’ensemble de l’œuvre, la vidéo fait aussi passer du rire aux larmes, observent Monique Arseneault et Sylvie Pinard.

Le cadeau

« Ces deux dernières années ont été difficiles pour les femmes et nous voulons leur offrir un cadeau, un baume qui apaise et fait du bien », exprime Sylvie Pinard en parlant de la quatrième activité, celle du 1er juin placée sous le thème Agir ensemble et qui se veut « un moment pour souligner et célébrer nos bons coups ».

Ainsi, la Maison des femmes des Bois-Francs lance l’invitation aux femmes des MRC d’Arthabaska et de L’Érable à assister gratuitement à la soirée au Pavillon Arthabaska et qui mettra en scène l’humoriste Chantal Fleury. « Cette femme nous fera un rappel, à sa façon, des thèmes de la Journée internationale des droits des femmes des 10 dernières années en plus de compléter, en deuxième partie, avec son spectacle « Femme cougar ». Une soirée qui va sûrement et assurément nous faire rire et nous faire du bien », souligne Sylvie Pinard.

Malgré la gratuité de la soirée, les femmes intéressées doivent s’inscrire à l’avance afin d’aider à la planification. Il suffit d’appeler au 819 758-3384 ou par courriel à info@maisondesfemmes.ca. Les portes s’ouvriront dès 18 h et l’activité débutera à 18 h 30.

« L’activité s’adresse à toutes les femmes. Un cadeau pour vous, mesdames, rappelle Sylvie Pinard, et un moment pour se faire du bien et pour se rappeler que la Maison des femmes des Bois-Francs a été au fil des 40 dernières années et encore aujourd’hui et pour les années à venir à l’écoute des besoins des femmes en plus d’avoir été souvent initiatrices d’actions pour un changement de mentalités et de perceptions. »

Malgré tout le chemin parcouru et le travail accompli au cours de toutes ces années, tout n’est pas gagné. « Le travail d’archives effectué nous a notamment permis de constater qu’à certains égards, on est encore à la même place aujourd’hui. On a juste à penser à la question de l’avortement, avec ce qui se passe aux États-Unis », fait remarquer Sylvie Lavigne.

« Et quand ça se produit aux États-Unis, poursuit Sylvie Pinard, ça arrive chez nous. Il faut rester vigilantes. Quarante ans plus tard, on est toujours là, on est présentes et la sensibilisation demeure importante pour favoriser le changement des mentalités. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires