Lourdes aura son «nouveau» centre communautaire

NOTRE-DAME-DE-LOURDES. Des rénovations majeures de l’ancien presbytère de Notre-Dame-de-Lourdes ont été entreprises au début du mois d’août afin de le transformer en centre communautaire. Les travaux devraient être complétés pour la fin du mois d’octobre.

Le maire de la Municipalité, Jocelyn Bédard, a souligné que l’idée première du conseil municipal était de reconstruire un tout nouveau bâtiment pour remplacer l’ancien chalet des loisirs complètement détruit par les flammes en octobre 2013.

«Nous avions des plans pour construire un nouvel édifice sur les terrains de la Commission scolaire des Bois-Francs quand l’opportunité d’acheter l’ancien presbytère, qui appartenait à un particulier, s’est présentée en décembre dernier. Nous avons alors saisi l’occasion», d’expliquer M. Bédard précisant que l’emplacement était idéal pour le projet.

«Nous avons refait des plans et le coût total du nouveau projet se situe autour de 400 000 $ incluant le coût d’acquisition de l’ancien presbytère (125 000 $), les travaux de rénovation (229 000 $) qui ont été confiés à l’entreprise de Construction et Rénovation René Drolet de Plessisville ainsi que l’achat et l’installation de nouvelles bandes de patinoire, d’équipements de loisirs qui avaient été perdus lors de l’incendie et d’un système d’éclairage pour la patinoire», d’indiquer le maire. L’ancien chalet des loisirs était par ailleurs assuré pour un montant de 100 000 $.

Le «nouveau» centre communautaire comptera une petite salle de 60 places à l’étage avec une cuisine de même qu’une scène pour la présentation de spectacles. Une petite terrasse extérieure en façade du bâtiment sera aussi aménagée. Pour M. Bédard, le «nouveau» centre communautaire sera un bel endroit pour accueillir différents événements culturels.

Au sous-sol, deux chambres avec salles de toilettes et douches seront aménagées pour les adeptes du hockey et du patinage. Une sortie à l’arrière donnera accès directement à la patinoire.

Tout ce projet n’aurait pu se réaliser sans une entente avec la Commission scolaire des Bois-Francs qui a accepté de relocaliser son parc-école, qui était situé derrière l’ancien presbytère, sur le site de l’ancienne patinoire située derrière l’école afin justement de faire place à la nouvelle patinoire.

Le nouveau parc-école comprendra pour sa part de nouveaux modules de jeux, un miniterrain de soccer et un gazebo entre autres. La Municipalité y collabore pour une somme de 40 000 $ alors qu’un comité de Lourdes a également recueilli un montant de 20 000 $ de la communauté. À cela s’ajoute une subvention de 25 000 $ du MELS alors que la CSBF injecte 100 000 $ ce qui comprend, en plus des modules de jeux, le réaménagement du terrain.

En plus du partenariat avec la CSBF, la Municipalité s’est également entendue avec la Fabrique pour l’utilisation du stationnement de l’église qui pourra servir aux utilisateurs du «nouveau» centre communautaire.

Pour M. Bédard, la Municipalité est fière d’améliorer son offre de loisirs et culture sans aucune augmentation de taxes pour ses citoyens. «Nous ne pourrions y arriver sans nos divers partenariats», d’ajouter le maire rappelant d’autres ententes que la Municipalité a signées notamment avec la Caisse Desjardins de L’Érable pour le bureau municipal et avec la Municipalité de Villeroy pour le partage d’une ressource pour le service de garde et les loisirs. D’ailleurs, la Municipalité prévoit utiliser cette ressource pour l’organisation d’événements mensuels au «nouveau» centre communautaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires