L’Expo Victo de retour après deux ans d’absence

L’Expo Victo de retour après deux ans d’absence
Les principaux dirigeants de la Société d’agriculture des Bois-Francs et des partenaires, prêts en vue de la 162e Expo Victo. (Photo : www.lanouvelle.net)

Tant les dirigeants de la Société d’agriculture des Bois-Francs que les partenaires affichaient une mine réjouie, mardi avant-midi, à l’annonce du retour, après deux ans d’absence, de l’Exposition agricole de Victoriaville cet été.

La 162e Expo Victo se déroulera du 18 au 24 juillet. « Pendant nos deux années d’absence, nous ne sommes pas restés assis sur nos lauriers », a assuré le directeur général Jean-René Arsenault.

Différentes nouveautés marqueront, a-t-il noté, l’édition 2022. À commencer par le site Internet (expovicto.com) qui a fait peau neuve, un site interactif qui proposera désormais une billetterie en ligne. « Un incontournable », a qualifié le DG.

Les spectacles, par ailleurs, quitteront le Colisée Desjardins. On les présentera plutôt sous un grand chapiteau de 10 000 pieds carrés. « Nous voulions amener un côté festif. Le chapiteau protégera aussi contre les intempéries », a souligné Jean-René Arsenault.

Désireuse d’en offrir pour tous les goûts et pour plaire notamment aux nostalgiques, l’organisation de l’Expo Victo a prévu dans sa programmation dimanche après-midi un gala familial de lutte. « Il n’y aura pas de sang », a fait remarquer  le président de la Société d’agriculture, Pierre Desrochers, pour confirmer le caractère familial.

Les visiteurs découvriront aussi un parc canin et une quinzaine de spectacles d’habileté qui y seront proposés.

L’Expo Victo, de concert avec l’Institut national d’agriculture biologique, offrira des dégustations bio afin de sensibiliser et de promouvoir cet aspect du développement durable. « Nous sommes aussi écoresponsables avec nos contenants biodégradables », a précisé le directeur général tout en manifestant l’intention de l’Expo Victo d’éliminer éventuellement les bouteilles d’eau en plastique.

Tout en demeurant une vitrine pour le monde agricole, l’Expo Victo poursuit également sa mission d’enseignement. « La vache à traire demeure présente. On fournit toute l’explication, la vulgarisation sur la transformation du lait, de l’étable jusque dans notre assiette », a confié le directeur général.

L’activité « Jardinier d’un jour » fait toujours partie de la programmation, ce qui permet aux participants de retourner à la maison avec une plante.

Jugements

Fidèle à son habitude, l’Expo Victo tiendra différents jugements, dont ceux des bovins laitiers dans quatre races, Holstein, Suisse brune, Jersey et Ayrshire. Les éleveurs participants y présenteront quelque 250 têtes. Les jeunes ruraux y auront aussi leur journée, comme lors des précédentes éditions. Les jugements en horticulture, en arts textiles et pour les petits animaux sont toujours au programme, tout comme le traditionnel bingo du lundi qui, avec 10 000 $ en prix, donnera le coup d’envoi à l’événement.

Spectacles et manèges

Qui dit Expo Victo, dit aussi spectacle en soirée. « Plutôt qu’un seul, nous présenterons deux spectacles par soir », a fait savoir Jean-René Arsenault. Des prestations qui combleront différents goûts musicaux, du rap au country en passant par le folk, le rock et le pop. « C’est très bien diversifié pour répondre à la clientèle », a-t-il noté.

Fouleront ainsi tour à tour la scène du chapiteau l’Hommage à Bob Bissonnette avec William Bisson et son band, The Mixed Tape, Sir Pathétik, Domeno, David Jalbert, Get up, Véronique Labbé et son hommage à Shania Twain et Billy country band. Les amateurs de manèges ne seront pas en reste avec la présence de plus de 25 manèges sur le site. À cet effet, Expo Victo, pour une deuxième année, fait affaire avec Fun Show Amusement.

L’Expo Victo, de plus, accorde une place encore plus grande aux jeunes des camps de jour et les accueillera au cours de trois journées plutôt qu’une seule. Des invitations ont été lancées, non seulement aux jeunes des MRC d’Arthabaska et de L’Érable, mais à l’ensemble du Centre-du-Québec et des territoires limitrophes. On y attend donc environ 2500 jeunes sur trois jours. Quant à la tarification, les dirigeants ont tenu à la maintenir à des coûts raisonnables et proposent notamment en prévente, jusqu’au 17 juillet, un passeport pour les cinq jours à 40 $ plus taxes.

Des partenaires

L’Expo Victo peut compter sur l’engagement d’importants partenaires, comme la Ville de Victoriaville, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec,  Vivaco et Desjardins. « L’Expo Victo, à 162 ans, on peut parler d’une institution à Victoriaville. C’est un événement festif, mais aussi un événement d’éducation et de sensibilisation au domaine agricole », a indiqué le maire Antoine Tardif, tout en invitant la population à participer en grand nombre et « à profiter de votre belle programmation ».

De son côté, Maxime St-Martin du MAPAQ, qui a confirmé une contribution financière de près de 50 400 $, a signalé que les expositions agricoles faisaient partie de la culture québécoise. « L’Exposition agricole de Victoriaville constitue une grande fête familiale. Elle mise sur une riche programmation avec de nombreuses activités. Et votre événement se distingue par la qualité du bétail et par la volonté des organisateurs à diversifier et enrichir son offre d’activités afin de répondre aux besoins évolutifs des visiteurs », a-t-il fait valoir, non sans préciser que l’événement permet à la population de prendre contact avec les réalités du monde agricole et de la conscientiser à l’importance du rôle de l’agriculture.

Pour le président de Vivaco, André Normand, l’Expo Victo représente une véritable institution tant pour les familles que pour les agriculteurs. « Partenaires depuis 19 ans, nous souhaitons que cet événement se maintienne pour faire rayonner l’agriculture. L’Expo Victo cadre bien dans nos valeurs, dont celle de placer l’agriculture au cœur de nos priorités », a-t-il exprimé.

« C’est comme un lancement de l’été postpandémie, j’ai comme l’impression qu’on revit tous », a lancé Denis Desrochers de Desjardins au nom des Caisses des Bois-Francs et de L’Érable, se disant particulièrement heureux que le volet éducatif demeure à l’ordre du jour. « Les agriculteurs constituent un rouage important de l’économie de notre région. De mettre en valeur leur savoir-faire, c’est un grand moment de partage avec la population. L’Expo Victo constitue une vitrine pour reconnaître la performance et le dynamisme des entreprises agricoles de la région », a-t-il signifié.

Bon an mal an, quelque 25 000 personnes fréquentent en moyenne l’Expo Victo qui, en 2019, n’avait cependant pas joué de chance avec trois jours de pluie qui ont influencé l’achalandage.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
J.l
J.l
4 mois

A quel prix pour quelques manèges pas intéressent ????