Les Victoriavillois mis à l’épreuve… et passent le test!

Par stevenlafortune
Les Victoriavillois mis à l’épreuve… et passent le test!

Benjamin Richer

VICTORIAVILLE. Quatre contenants. Dans l’un, l’eau de la Ville, dans les trois autres, l’eau embouteillée de marques populaires. Avec ce test, la Patrouille verte a tenu à démontrer aux Victoriavillois que la ressource naturelle qui sort de leur robinet est autant, sinon supérieure, à celle qu’ils achètent au supermarché.

Plus de 300 curieux se sont prêtés au jeu, dont la majorité, selon Karina Fortin, ont réussi à deviner dans lequel des quatre réservoirs se trouvait l’eau potable de la Ville. À la lumière de ce test à l’aveuglette, ils ont réalisé qu’ils détenaient à portée de main une excellente qualité d’eau.

«Il en ressort de cette activité qu’on a sensibilisé la population envers l’eau en bouteille. Plusieurs ont révélé qu’ils se demandaient pourquoi ils en achetaient encore, que c’était une perte d’argent ainsi qu’un inconvénient pour l’environnement», a-t-elle laissé entendre.

Afin de mousser davantage le changement d’attitude vers l’eau du robinet avec sa campagne Moi, j’suis IN, la Patrouille vendait, lors de l’avant-midi au pavillon du réservoir Beaudet, samedi, des récipients de cinq litres pour le frigo au coût de 5 $, ainsi que des gourdes aux couleurs de la Ville pour 2 $.

«On a été surpris de vendre autant de réservoirs aujourd’hui (samedi). Certains en ont profité pour s’en procurer plus d’un. Il faut dire que le prix était avantageux et qu’il est toujours plus agréable de boire de l’eau bien froide», a-t-elle convenu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires