Les quotes-parts municipales grimpent de 25% à la MRC de L’Érable

Les quotes-parts municipales grimpent de 25% à la MRC de L’Érable
Des responsabilités croissantes à la MRC de L’Érable qui reflètent une forte hausse des quotes-parts municipales en 2023. (Photo : www.lanouvelle.net)

La facture est salée pour les 11 municipalités de la MRC de L’Érable qui voient leurs quotes-parts versées à la MRC de L’Érable augmenter de 25% pour la prochaine année. Elles s’élèvent à 5 648 809 $ en 2023 comparativement à 4 505 307 $ en 2022.

Le conseil des maires de la MRC de L’Érable a en effet procédé à l’adoption des prévisions budgétaires 2023 lors de la séance ordinaire du 23 novembre. À la hauteur de 11,1 millions $ pour une hausse de 11,9%, ce budget est basé sur une croissance des services et connaît l’impact d’un contexte économique particulier, teinté par l’inflation.

La majoration des dépenses pour l’année 2023 repose principalement sur le renouvellement d’une entente en transport adapté (160 000 $), la création de deux nouveaux postes en immigration et en développement durable (120 000 $), au financement des infrastructures régionales de loisirs et plein air (120 000 $), qui ne bénéficient plus du soutien financier des fonds régionaux, et sur l’indexation de la masse salariale de ses employés influencée par un indice des prix à la consommation (IPC) particulièrement élevé (6%).

« Ça fait 34 ans que je fais de la politique municipale et c’est la première année que je vois un budget aussi difficile à faire. Je n’ai jamais vu une telle explosion des coûts », a expliqué le préfet de la MRC de L’Érable et maire de Princeville, Gilles Fortier. « Nous avons à gérer beaucoup de salaires. Mais, l’avenir de nos municipalités est étroitement lié au développement des services et des projets issus de la MRC. Il faut notamment considérer la hausse de budget comme une plus grande part de responsabilités assumée par notre MRC ce qui, par conséquent, enlève une pression à nos municipalités qui vivent des défis similaires. »

Pour le directeur général de la MRC de L’Érable, Raphaël Teyssier, la MRC est d’abord et avant tout une organisation de services. « Qu’ils soient déployés sous forme d’expertise technique, de soutien administratif ou opérationnel, ces services permettent aux municipalités et à l’ensemble de la région, incluant les partenaires, de maintenir un milieu de vie dynamique, tout en répondant aux responsabilités croissantes dévolues aux MRC. C’est donc cohérent que le poste budgétaire le plus imposant soit celui de la masse salariale. »

 

2023, une année de grands chantiers

 

Plusieurs mandats importants occuperont la MRC en 2023. La poursuite des démarches d’une mise en commun des services incendie de la Ville de Plessisville et de la MRC, l’intégration de la Ville de Plessisville aux services d’ingénierie de la MRC, la construction du nouveau centre administratif, la prise en charge graduelle de la responsabilité de la collecte sélective (recyclage) et la mise en œuvre du plan d’adaptation aux changements climatiques de la MRC.

« Nous aurons également des décisions à prendre en ce qui concerne nos infrastructures régionales de loisirs et plein air (Parc linéaire des Bois-Francs, Centre aquatique régional de L’Érable, Mont Apic et Parc régional des Grandes-Coulées) tout comme nous devrons réfléchir sur notre service de transport collectif et analyser chacun des postes de travail à la MRC », de conclure M. Fortier.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires