Les Québécois en vacances : 10 conseils de CAA-Québec pour partir en toute quiétude

Alors que la saison estivale bat son plein, des dizaines de milliers de Québécois s’apprêtent à prendre une pause pour des vacances bien méritées. Que celles-ci se traduisent par des escapades sur les routes de la province, par un saut chez les voisins du Sud ou par un voyage outre-mer, CAA-Québec réitère l’importance de bien planifier ce répit. Voici 10 précieux conseils pour assurer la sécurité et la tranquillité d’esprit des vacanciers.

1. Établir un budget réaliste

Lors du choix de sa destination vacances, il est important de considérer plusieurs facteurs qui peuvent avoir une incidence sur le budget initial. Pour s’aider, il faut s’imposer des limites budgétaires bien définies, à ne pas dépasser chaque jour : coût de l’hébergement, des repas, des attractions, de l’essence, en plus de prévoir un montant pour les imprévus ou les dépenses spontanées.

2. Se procurer une assurance voyage : un incontournable

Malheureusement, un voyageur ne se trouve jamais à l’abri d’un accident ou d’un malaise, d’où la nécessité d’être bien couvert par une assurance voyage lors d’un séjour à l’extérieur du Québec. Selon le sondage annuel d’intentions de vacances de CAA-Québec, 13% des voyageurs qui envisagent de quitter la province ne possèdent pas de protection pour les soins médicaux d’urgence; ce pourcentage atteint même 43% chez les jeunes de 18 à 24 ans. L’assurance voyage n’est pas un luxe, et son coût, généralement peu élevé, devrait faire partie intégrante du budget vacances si on ne dispose d’aucune protection du genre. Par ailleurs, elle permet d’éviter bien des ennuis financiers en cas de problèmes.

3. Planifier son itinéraire

Avant de prendre la route, il faut prévoir un itinéraire détaillé, qui permettra au conducteur de bien connaître son parcours – surtout si celui-ci s’étend sur de nombreux kilomètres. Avoir recours à un conseiller de voyages, se faire préparer des tracés routiers ou les créer soi-même, utiliser un système de localisation (GPS) sont autant de façons de favoriser une conduite sans complication et de limiter les arrêts inutiles.

4. Avoir en main les bons documents

Avant de plier bagage, un vacancier doit s’assurer d’avoir avec lui ses papiers d’identité, son permis de conduire international ou son visa de voyage, si nécessaire, et ses billets en tout genre. Le principal document est le passeport qui, peu importe la destination ou le mode de transport choisi, demeure la meilleure pièce d’identité pour voyager. Et si on se trouve hors du Québec avec un mineur sans ses deux parents, une lettre de consentement s’avère précieuse.

5. Faire inspecter son véhicule

CAA-Québec recommande de procéder à certaines vérifications d’usage afin de rouler en sécurité : état général de la mécanique, état et pression des pneus, niveau des liquides (huile, liquides de refroidissement et de freins, lave-glace), de même que bon fonctionnement des feux et des phares. Une visite chez un garagiste de confiance avant de partir ne prend que quelques minutes; elle peut cependant éviter bien des maux de tête, tout comme le fait de se munir d’une trousse de dépannage bien garnie!

6. Économiser la batterie de sa voiture

Malgré la croyance populaire, l’hiver n’est pas la saison la plus pénible pour les batteries. En effet, les grandes chaleurs estivales peuvent l’endommager et l’épuisent en moyenne 33% plus vite. Il faut donc la ménager en évitant, par exemple, de recharger ses appareils électriques dans son auto ou de laisser tourner la radio une fois le moteur éteint. Il est aussi recommandé de faire vérifier l’état de sa batterie avant un départ en vacances. Pour les véhicules électriques, l’avertissement est encore plus important : le temps très chaud diminue la distance qui peut être parcourue avec une charge complète de batterie.

7. Se reposer avant de prendre le volant

Sur les routes du Québec, un peu plus d’un accident mortel sur cinq (21%) est dû à la fatigue au volant. Lorsque de longues distances sont parcourues, il est donc essentiel que le conducteur se sente pleinement éveillé. Pour ce faire, mieux vaut s’en tenir aux collations et aux repas légers! Et quand les signes de somnolence s’installent, il n’y a qu’une solution : s’immobiliser dans un endroit sécuritaire pour faire une sieste. En général, quelques minutes suffisent. Baisser sa vitre ou augmenter le volume de sa radio, au contraire, ne changera en rien l’état de fatigue.

8. Respecter les règles locales de la route

Le Code de la route n’est pas le même au Québec qu’ailleurs au Canada ou aux États-Unis. Un conducteur doit donc redoubler de vigilance, respecter les limites de vitesse, ralentir dans les zones de chantier et partager harmonieusement la route avec les autres utilisateurs. Par ailleurs, CAA-Québec rappelle que tous les automobilistes sont tenus de respecter le corridor de sécurité tant au Québec que dans la majorité des provinces canadiennes et des États américains à la vue d’un véhicule d’urgence, de surveillance ou d’une dépanneuse.

9. Faire preuve de prudence

En voyage, la vigilance est de mise. C’est pourquoi il faut éviter de se promener avec d’importantes sommes sur soi. En ce sens, on recommande d’utiliser sa carte de crédit lors d’achats substantiels, d’éviter les endroits sombres pour retirer de l’argent et de ranger ses billets dans une pochette de voyage gardée sur soi. Un vol peut arriver rapidement et placer le vacancier dans une fâcheuse situation; mieux vaut prévenir.

10. Préparer sa demeure

À quelques heures du départ, il est fortement conseillé de débrancher ses appareils électriques (lave-linge, sèche-linge, téléviseur, radio, etc.), à l’exception du réfrigérateur et du congélateur, d’éteindre le réservoir à eau chaude, de bien verrouiller les portes et les fenêtres, de couper l’alimentation d’eau et d’activer le système d’alarme le cas échéant. Il faut aussi se faire discret dans les médias sociaux à propos de son absence… De plus, pour donner l’impression que sa demeure est habitée, CAA-Québec conseille de prendre des dispositions toutes simples : faire tondre sa pelouse, demander à un voisin de garer son véhicule dans son entrée et de ramasser le courrier, remettre à une personne de confiance un double de la clé et avertir sa compagnie d’assurance de son départ.

CAA-Québec souhaite à tous les Québécois des vacances reposantes, sécuritaires et amusantes. Pour obtenir plus de trucs et de conseils afin de faciliter les préparatifs de voyage, visitez caaquebec.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires