Les Centricois, parmi les moins riches… mais les plus branchés

Par heleneruel
Les Centricois, parmi les moins riches… mais les plus branchés
:Dans la MRC d'Arthabaska

VICTORIAVILLE. Le récent Panorama des régions que vient de publier l’Institut de la Statistique du Québec révèle que le Centre-du-Québec figure toujours dans le peloton de queue des régions du Québec pour le revenu moyen de ses habitants. Il montre toutefois que la région occupe le premier rang pour le taux de connexion à l’Internet lorsqu’on jette un œil du côté des établissements de cinq employés et plus.

L’édition 2014 du Panorama des régions, un document de 176 pages, collige une foule de statistiques sur la population, le revenu des ménages, les taux d’emploi et de chômage, les investissements, des données sur la santé, les dépenses en culture, etc.

On y constate que malgré une croissance de 2,3% entre 2008 et 2012, le revenu moyen des ménages centricois, à 23 969 $, se situe parmi les plus bas au Québec. Trois autres régions, le Bas-Saint-Laurent, la Mauricie et la Gaspésie, affichent un revenu plus bas, la Gaspésie occupant le dernier rang avec un revenu moyen de 23 163 $. En moyenne, au Québec, le revenu par habitant se fixe à 26 347 $. Le revenu par habitant se compose d’une combinaison des salaires, prestations et rentes, la somme étant divisée par la population d’une région.

Il n’y a peut-être pas de lien de cause à effet, mais on constate que c’est aussi au Centre-du-Québec que l’on trouve l’une des plus fortes proportions de gens «sous-scolarisés». Les sans diplôme de 25 à 64 ans composent 22,9 % des Centricois. Seules des régions comme la Gaspésie et les Iles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec en comptent autant. On note que ces régions ont probablement souffert de l’exode de leurs jeunes partis étudier ailleurs sans revenir par la suite. Ces données sont peut-être aussi teintées par l’âge moyen de la population, plus élevé qu’ailleurs.

Par contre, c’est au Centre-du-Québec, que l’on observe la plus forte proportion de détenteurs d’un diplôme d’études professionnelles, 28,1%. À l’inverse c’est dans la région 17 que se trouve le plus bas pourcentage (12,6%) de gens ayant atteint un grade universitaire.

Quant au taux de connexion à Internet disponible dans les établissements de plus de 5 employés, il se situe à 95,5% au Centre-du-Québec (en 2012), la moyenne québécoise s’établissant à 91,5%.

Au http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/profils/panorama-regions-2014.pdf on peut consulter tout ce panorama chiffré des régions du Québec.

Quelques données par MRC

25 462 $

Le revenu disponible par habitant en 2012 dans la MRC de Bécancour selon l’Institut de la statistique du Québec.

24 333 $

Le revenu disponible par habitant pour la même année dans la MRC d’Arthabaska.

23 917 $

Le revenu disponible par habitant dans la MRC de Drummond.

23 388 $

Le revenu disponible par habitant dans la MRC de Nicolet-Yamaska

22 366 $

Le revenu disponible par habitant dans la MRC de L’Érable. C’est dans cette MRC que se situe le plus haut taux de travailleurs chez les 25 à 64 ans, 76,3%.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires