Les Baril : 150 ans d’histoire à Princeville!

Les Baril : 150 ans d’histoire à Princeville!
Alain Baril (5e génération), Gilles Fortier (maire de Princeville et préfet de la MRC de L’Érable) et Jacques Baril (4e génération) lors de la cérémonie marquant les 150 ans de l’arrivée des Baril à Princeville. (Photo : ierre-Yves Le P Blais)

La famille Baril a dévoilé une plaque souvenir et une banderole pour souligner ses 150 ans d’histoire à Princeville.
 

Une cinquantaine d’invités, tous des descendants de Ludger Baril et de Phébée Houle qui ont eu dix enfants, ont participé à la cérémonie qui s’est déroulée là où tout a commencé en 1870, c’est-à-dire à la ferme ancestrale située sur la route 116.

La Ferme Monopole appartient aujourd’hui à Jacques, l’ancien député d’Arthabaska maintenant âgé de 80 ans, ainsi qu’à son fils Alain qui représentent la 4e et 5e génération des Baril à s’impliquer dans les opérations de la ferme.

Jacques habite toujours la maison ancestrale qui l’a vu naître et qui avait été construite par son arrière-grand-père, ce dernier ayant quitté Gentilly pour venir s’établir à Princeville, autrefois appelée Saint-Eusèbe-de-Stanfold. Son grand-père Arsène et son père Paul-Émile y ont également élevé leur famille tout comme lui qui a eu trois enfants.

La banderole, qui a été dévoilée à l’effigie des 150 ans des Baril, porte diverses mentions. Elle est notamment décorée d’une fleur de lys pour démontrer l’attachement de la famille Baril au Québec et d’un arbre pour expliquer que la ferme a été bâtie à partir du bois de la propriété.  La tête d’une vache Holstein et un germe de blé y figurent aussi pour indiquer que la ferme a longtemps opéré dans le secteur laitier pour ensuite devenir une ferme céréalière.

« Cette cérémonie signifie beaucoup pour notre famille, celle de Ludger. Ses descendants ont aidé à façonner le visage de Princeville et ont été un moteur important du développement économique, social et politique du grand Princeville », a souligné Jacques.

Si plusieurs ont fait l’acquisition de fermes, d’autres ont lancé leur propre entreprise. Ce fut le cas pour Lionel et Sarto qui se sont fait connaître avec Princeville Furnitures et Bateaux Princecraft, entre autres. Le boulevard Baril a même été désigné en hommage à Lionel qui fut aussi maire de la Ville.

Jacques n’est pas en reste puisqu’il a occupé les fonctions de député d’Arthabaska pendant 23 ans et demi (1976-1985; 1989-2003). Il a été le père fondateur de la région Centre-du-Québec. Il avait aussi été conseiller et maire de la Paroisse de Princeville. Son grand-père Arsène, en plus d’être producteur agricole, était aussi un financier. Il a été l’une des trois premières personnes à acheter une automobile à Princeville.

Maire de Princeville et préfet de la MRC de L’Érable, Gilles Fortier n’a pas manqué de saluer l’apport important de la famille Baril dans sa municipalité au fil des décennies.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Rejean Fortin
Rejean Fortin
1 mois

Félicitations !
N.B.: Jacques a aussi été ministre délégué au transport durant plusieurs années.

Fremich
Fremich
1 mois

Juste en passant comme cela, la fleur de lys pour démontrer l’attachement de la famille à la ville mais a-t-on oublié de mentionner l’attachement du paternel au parti du PQ?

Renée D'Argy
Renée D'Argy
1 mois

Quel beau souvenir et quel député et ministre il a été…Félicitations pour cette honneur tant mériter Monsieur Jacques Baril…et Alain…je manquerai pas d’en faire part à mon papa Robert 🙂

Jean marc Bedard
Jean marc Bedard
1 mois

De vrais bâtisseurs…felicitations