Le Festival de l’érable peut reprendre son souffle

Le Festival de l’érable peut reprendre son souffle
Le nouveau conseil d’administration du Festival de l’érable : À l’avant, de gauche à droite : Madeleine Pellerin, Nathalie Bouffard et Mélina Gagné Côté. À l’arrière : Sébastien Vigneault, Billy Dubois, Jessy Lamontagne, Jean-François Fortier, Sébastien Dargy, Jean-François Côté (directeur général) et Francis Gosselin. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le Festival de l’érable de Plessisville a renoué avec la rentabilité en 2022. L’organisation a en effet enregistré un surplus financier de 20 586 $ pour sa 64e édition tenue le printemps dernier.

C’est ce qui se dégage du rapport annuel sur les états financiers déposés par le conseil d’administration réuni en assemblée générale à la salle du conseil de la Paroisse de Plessisville.

Le Festival de l’érable, dont les deux éditions précédentes avaient été annulées en raison de la COVID-19, avait essuyé des pertes d’environ 80 000 $ durant cette période afin d’assumer ses frais fixes et de rester opérationnel.

Les revenus du festival ont atteint 441 799 $ pour l’édition 2022. Entre autres, les commandites ont rapporté 186 300 $, le bar 130 457 $ et les admissions au site 116 254 $.

Les dépenses se sont élevées à 421 213 $. Les frais d’activités ont atteint 378 005 $ alors que ceux liés à l’administration se sont chiffrés à 37 622 $.

Au niveau des frais d’activités, les principales dépenses concernent l’installation du site (123 263 $), les achats pour le bar, repas et traiteur (86 952 $), les spectacles et animations (86 701 $), la sécurité (21 175 $) et la publicité et promotion (19 680 $). Au niveau des frais d’administration, les salaires et contrats forfaitaires ont représenté les principaux montants dépensés pour 29 392 $.

Le Festival de l’érable possède des actifs nets de 222 049 $, dont une valeur de 86 236 $ en immobilisations et une somme de 135 813 $ dans son bas de laine.

 

Succès de la 64e édition

 

La présidente du Festival de l’érable, Nathalie Bouffard, et le directeur général, Jean-François Côté, ont qualifié la dernière édition de véritable succès avec la participation d’entre 15 000 et 20 000 festivaliers durant le grand week-end.

« Nous avons été ravis de la réponse. Nous avons vraiment senti que les gens avaient hâte de revenir », a laissé entendre Mme Bouffard.

« C’était spécial de repartir la machine après la COVID d’autant plus que nous étions le premier festival à lancer le bal. Il ne faut pas oublier que le masque était encore obligatoire à ce moment jusqu’au dimanche », de faire savoir M. Côté.

Évidemment que la belle température a profité à l’organisation. Les spectacles d’Éric Lapointe et du duo Leboeuf-Deschamps ont fait salle comble. « Nous avons aussi agrandi le chapiteau d’environ 30 pieds pour répondre à la demande pour le 5 à 7 des entreprises du vendredi. C’est 118 tables de huit à dix personnes que nous avons vendues », d’indiquer le directeur général. Pour le méchoui du samedi, 410 soupers ont été servis.

Les activités extérieures (courses de bazous et de VTT, tire de tracteurs modifiés, concours de sciage, parade et partie de sucre) ont toutes connu du succès également. « Nous avons également obtenu une excellente participation pour nos concours de sirop d’érable et de beurre d’érable remportés par l’Érablière Marcel Mannigham d’Inverness et l’érablière Team Breton de Sainte-Sophie-d’Halifax », d’ajouter le directeur général. Pas moins de 21 acériculteurs ont pris part au concours.

« Nous avons également poursuivi notre mission de faire découvrir les produits de l’érable avec notre kiosque de transformation des produits de l’érable à l’intérieur de l’amphithéâtre Léo-Paul-Boutin », a ajouté M. Côté. Se trouvaient également à l’aréna, les 24 kiosques agroalimentaires et d’artisanat, la zone familiale et la mini-ferme.

 

Conseil d’administration

 

Après avoir adopté une résolution pour permettre à neuf membres de siéger sur le conseil d’administration plutôt que sept, le Festival de l’érable a reconduit pour un mandat de deux ans les membres sortants de charge Sébastien Dargy, Sébastien Vigneault et Jessy Lamontagne en plus d’accueillir Mélina Gagné Côté, Madeleine Pellerin et Francis Gosselin comme nouveaux administrateurs afin d’épauler Nathalie Bouffard, Billy Dubois et Jean-François Fortier.

Le Festival de l’érable a de plus renouvelé l’entente avec son directeur général, Jean-François Côté, pour une autre année.

 

On se prépare pour le 65e

 

L’organisation se prépare maintenant en fonction de sa 65e édition qui aura lieu une semaine plus tard qu’à l’habitude en 2023, soit du 4 au 7 mai.

« Nous sommes en réflexion à savoir si nous ferons quelque chose de spécial pour notre 65e anniversaire de fondation », de terminer Mme Bouffard tout en laissant entendre que la programmation sera dévoilée lors de la deuxième semaine de mars (après la relâche). « Une chose est sûre, c’est que nous allons travailler fort pour offrir aux gens des spectacles de qualité », de conclure le directeur général, Jean-François Côté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires