Le CRECQ intervient pour la connectivité des milieux naturels

Communiqué

Le CRECQ intervient pour la connectivité des milieux naturels
Patricia Gagnon, chargée de projet (CRECQ), et Marie-Christine Poisson, coordonnatrice de l'équipe Milieux naturels (CRECQ) (Photo : gracieuseté)

Le Conseil régional de l’environnement du Centre-du-Québec (CRECQ) déploie actuellement une panoplie de projets qui permettront d’assurer la conservation des milieux naturels qui favorisent la connectivité en milieu agricole, urbain et forestier. 

« Les corridors naturels qui assurent cette connectivité sont des couloirs de déplacement utilisés par la faune afin de relier les différents habitats entre eux. Considérant que nous évoluons dans un contexte de changements climatiques, ceux-ci sont indispensables pour soutenir la diversité biologique. Concrètement, nous réalisons des travaux d’aménagements et de plantations, en collaboration notamment avec l’Union des producteurs agricoles, l’organisme de conservation Nature-Avenir et différentes municipalités », mentionne Patricia Gagnon, biologiste et chargée du projet Connectivité au CRECQ. 

Reconnu maitre d’œuvre par l’Initiative québécoise Corridors écologiques, le CRECQ est impliqué depuis 2013 dans les démarches qui ont abouti à la création d’un guide définissant les principes d’élaboration des corridors naturels et à la cartographie des 2400 km de corridors terrestres et aquatiques présents au Centre-du-Québec. « Fort de toutes ses connaissances, nous entreprendrons à l’automne 2022 un grand chantier sur l’écologique routière, en collaboration avec le ministère des Transports du Québec, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ainsi que l’ensemble des cinq MRC du Centre-du-Québec, afin de favoriser la conciliation entre le réseau routier et les corridors naturels », précise Mme Gagnon.

« L’Initiative québécoise Corridors écologiques compte 11 organisations réparties à travers l’ensemble de la province et propose une approche collective de l’aménagement du territoire afin d’augmenter la conservation de milieux naturels connectés. Grâce à la force d’un réseau de partenaires engagés dans la création et la gestion des corridors naturels, nous souhaitons élaborer un réseau de milieux naturels d’intérêt écologique et social interconnectés dans tout le sud du Québec. On souhaite ainsi soutenir les gouvernements et engager dans l’action les MRC, les municipalités et les propriétaires privés qui jouent tous un rôle stratégique dans l’utilisation durable de notre territoire », indique Kateri Monticone, directrice science, intendance et géomatique à Conservation de la nature Canada au Québec et conseillère stratégique pour l’Initiative québécoise Corridors écologiques.

Rappelons que le projet Connectivité s’inscrit dans l’Initiative québécoise Corridors écologiques coordonnée par Conservation de la nature Canada et ses nombreux partenaires. Ce projet bénéficie d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Action-Climat Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires