Le contrat du stationnement de l’hôtel de ville octroyé

PLESSISVILLE. La Ville de Plessisville a octroyé le contrat de réfection du stationnement de l’hôtel de ville à l’entreprise Excavation Jean-Claude Lizotte inc. de Princeville, plus basse soumissionnaire, pour une somme de 352 632 $.

Une rencontre est prévue sous peu entre la direction générale et l’entrepreneur pour connaître la date d’enclenchement des travaux.

Lors de la séance publique hier soir, le directeur général de la Ville de Plessisville, Alain Desjardins, a expliqué, tout en mentionnant qu’il n’y avait pas de subvention pour ce type de travaux, qu’il s’agissait certes d’une somme importante pour refaire un stationnement, mais que la Ville avait diverses exigences gouvernementales à respecter. «Aujourd’hui, on ne peut plus faire du stationnement pour quelques milliers de dollars.»

«Il n’y aura pas juste de l’asphalte. Il y a des solages de maisons qui n’ont pas été retirés lors de la construction initiale ce que le gouvernement ne nous permet plus de faire. On doit aussi retirer les contaminants (huile) qui se sont infiltrés à travers les fentes d’asphalte et par le fait même enlever aussi une partie de la terre. Aussi, nous devrons procéder à l’installation de bassins de rétention souterrains pour réduire l’apport d’eaux traitées par notre réseau municipal pour nous conformer aux directives», a souligné M. Desjardins ajoutant que les trottoirs le long de l’hôtel de ville et ceux en avant des commerces seront également refaits.

Il s’agira aussi d’un stationnement plus «vert» alors qu’on y amènera de la verdure. On y aménagera également le premier abribus de la municipalité afin d’encourager le transport en commun. La Ville disposera à cet effet d’une subvention via un programme de la MRC.

M. Desjardins a précisé que le stationnement de l’hôtel de ville ne coûtera pratiquement pas plus cher aux citoyens que celui réalisé en 2011 à la Place du Centre en tenant compte du coût de la vie. «Ça va donner beaucoup de beauté à notre centre-ville qu’on renippe de façon importante depuis quelques années.»

Le nouveau stationnement permettra également à la Ville de diminuer ses GES qu’elle pourra éventuellement revendre sur le marché du carbone. «On ne fera pas des millions $ avec ça, mais ce sont des choses qu’il faut faire pour avoir une ville plus en santé», a aussi fait valoir M. Desjardins.

Finalement, deux bornes électriques devraient aussi être installées dans le nouveau stationnement, la Ville ayant donné son accord à participer au projet de circuit électrique de la MRC. «Nous espérons que les gens qui ont des véhicules électriques aient aussi le goût de nous visiter et de fréquenter nos commerces pendant le branchement de leur auto.»

Quant à l’amélioration de ses rues, la Ville a déjà mis de côté une somme de 500 000 $ lors de son dernier budget en prévision de travaux à venir en 2015-2016 qui pourraient bénéficier de subventions du gouvernement qu’elle estime à 1,6 million $. «D’ici la fin de l’année, nous aurons l’inventaire de nos rues qui sera terminé et que nous pourrons acheminer au gouvernement qui accordera les subventions selon les travaux qu’il priorisera. Au total, ce sera donc plus de 2 millions $ que nous aurons à investir», de conclure M. Desjardins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires