L’AGÉPA en action pour favoriser la transition écologique

L’AGÉPA en action pour favoriser la transition écologique
François Duguay, coordonnateur de l’AGÉPA (Photo : www.lanouvelle.net)

L’Association des groupes d’éducation populaire autonome (AGÉPA) du Centre-du-Québec vient de lancer deux capsules vidéo dans un but bien précis : donner des pistes de solution aux citoyens et aux élus pour favoriser la transition écologique dans les cinq MRC du territoire.

Ce projet mijote depuis un bon moment au sein de l’AGÉPA. « Depuis plusieurs années, nous sommes très préoccupés par la situation climatique mondiale, par la préservation de l’environnement et par la crise climatique qui sévit et qui se manifeste de plus en plus dans notre quotidien », a indiqué le coordonnateur François Duguay, ajoutant que l’organisme réfléchissait depuis un certain temps sur une façon de contribuer face à cette crise climatique.

Pourquoi lancer ces capsules maintenant? « Parce qu’il est plus que temps, a fait valoir le coordonnateur. Et c’est le printemps, ça ramène un vent nouveau, un vent de renaissance et d’espoir, et puis nous sommes à quelques jours du Jour de la Terre, le 22 avril. »

De plus, le récent rapport du GIEC, a-t-il signalé, montre « comment le temps est compté et qu’il est plus que temps d’agir ». Pour l’AGÉPA, il ne peut y avoir de justice climatique sans justice sociale. « Les changements ne peuvent se faire seulement par des gestes individuels. Ils doivent être portés par tous les élus », a plaidé M. Duguay.

L’AGÉPA a donc investi quelques milliers de dollars, mis de côté avec le temps, pour produire deux capsules vidéo. « Nous les voulions courtes et punchées. Ces vidéos se veulent un appel à la sensibilisation et à l’action, a précisé M. Duguay. On est conscient qu’on ne peut tout changer en même temps, mais on a quand même décidé de fixer des cibles proches de nous avec des changements souhaités qui sont réalistes et atteignables. » 

La première capsule concerne les dépôts de verre, trop peu nombreux. Il n’y en a qu’un seul au Centre-du-Québec. Il se situe à Victoriaville, mais seuls les résidents peuvent y avoir accès, a rappelé François Duguay, tout en soulignant que la majorité du verre recyclé dans les collectes sélectives se retrouve à l’enfouissement alors qu’il existe une solution simple pour y remédier. « Notre souhait, c’est que les dépôts de verre se multiplient sur le territoire et qu’ils soient accessibles à tous les citoyens, comme cela se fait notamment dans certaines localités du Val-Saint-François », a confié le coordonnateur de l’AGÉPA. 

La deuxième vidéo traite de l’obsolescence programmée. « On met la lumière sur la difficulté de prolonger la vie des biens qu’on utilise au quotidien. Récupérer c’est bien, mais ce n’est pas tout, a observé François Duguay. La plupart du temps, c’est pratiquement impossible de faire réparer ses appareils par manque de pièces, d’ateliers à proximité ou en raison du coût prohibitif de la réparation. Devant cet état de fait, la plupart de nous iront au plus simple, c’est-à-dire se procurer un nouveau bien et on continuera ainsi d’envoyer les choses à l’enfouissement. »

Les vidéos peuvent être visionnées au cours des cinq prochaines semaines sur Facebook et YouTube. L’AGÉPA entend aussi se faire insistante auprès des élus pour que le message soit entendu. « J’enverrai le lien des capsules à tous les 79 maires et mairesses du Centre-du-Québec. On entend être un peu tannant pour leur dire, pensez-y! Nous serons persévérants parce que c’est tellement important », a insisté M. Duguay.

Une nouvelle diffusion des capsules à l’automne n’est pas exclue, tellement la cause est importante.

Conférence pour le Jour de la Terre

L’AGÉPA invite aussi la population à une conférence gratuite pour souligner le Jour de la Terre, le 22 avril dès 19 h au grand auditorium du Cégep de Victoriaville.

Les participants pourront y entendre la conférencière Camille Defoly. « Elle nous démontrera de façon simple qu’on peut adopter au quotidien un mode de vie plus écoresponsable », a indiqué François Duguay, préoccupé depuis son jeune âge par les questions environnementales. « On a qu’une Terre et il faut en prendre soin. Tous les petits gestes posés peuvent engendrer de grands changements. Mais pour ce faire, on a besoin de la contribution de tous. La responsabilité ne doit pas reposer seulement sur les citoyens, mais aussi sur les élus de tous les ordres de gouvernement pour qu’ils mettent en place les conditions pour favoriser les pratiques de consommation écoresponsables. C’est tous ensemble qu’on peut faire une différence », a-t-il soutenu.

À propos de l’AGÉPA

L’AGÉPA regroupe 34 organismes centricois, des organismes ayant à cœur la transformation sociale dans une perspective de justice sociale. « Pour atteindre notre objectif, nous privilégions l’éducation populaire autonome. Nos activités prennent plusieurs formes : ateliers de formation, campagnes de sensibilisation, des actions pour appuyer des luttes sociales et des actions politiques non partisanes », a fait savoir François Duguay.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires