La SQ de L’Érable dépose son bilan annuel

La SQ de L’Érable dépose son bilan annuel
Le nombre de collisions routières a grimpé au cours de la dernière année sur le territoire de L’Érable, mais celui-ci demeure quand même en diminution de 10% par rapport à la moyenne des quatre dernières années. Sur la photo, le capitaine Patrick Côté et le sergent Jean-Nicol Poulin. (Photo : www.lanouvelle.net)

Le nombre total des collisions sur les routes de la MRC de L’Érable a connu une augmentation de 352 à 455 accidents au cours de la dernière année. Le bilan s’alourdit avec trois collisions mortelles, une de plus que l’année précédente.

C’est ce qui se dégage du rapport annuel rendu public par la Sûreté du Québec du poste de L’Érable pour la période du 1er avril 2021 au 31 mars 2022.

 

Bilan routier

 

Le responsable de poste, le sergent Jean-Nicol Poulin, mentionne que le bilan routier s’est tout de même amélioré de 10% par rapport à la moyenne des quatre années antérieures tout en rappelant que la pandémie avait possiblement contribué, du 1er avril 2020 au 31 mars 2021, à la diminution du nombre de collisions puisqu’il y avait eu beaucoup moins de circulation sur nos routes durant cette période, et ce, particulièrement durant la période des Fêtes.

D’ailleurs, les actions réalisées par les policiers en matière de sécurité routière et de lutte à la criminalité ont répondu aux attentes du comité de sécurité publique de la MRC de L’Érable au cours de la dernière année, peut-on lire dans le document.

« Nous avons axé une partie de notre travail sur les artères principales des municipalités afin d’augmenter notre visibilité et ainsi faire diminuer la vitesse sur ces routes. Ces actions ont permis de contribuer à rehausser le sentiment de sécurité des citoyens », a fait savoir le sergent Poulin. « Ce sont 86 opérations que nous avons menées dans les 11 municipalités de notre territoire. »

Celui-ci déplore cependant que, malgré les efforts constants déployés par les policiers en matière de sécurité routière, le nombre de collisions mortelles soit passé de deux à trois. « Les causes de ces décès auraient difficilement pu être évitées par nos interventions policières », mentionne le sergent Poulin.

Deux des trois accidents mortels se sont produits sur la route 165, l’un à Saint-Ferdinand (juin 2021) ayant causé la mort d’une jeune femme de 19 ans alors que le véhicule, dans lequel elle était passagère arrière, avait fait une embardée, et l’autre à Saint-Pierre-Baptiste (octobre 2021) lorsqu’un homme de 43 ans a succombé à ses blessures après avoir perdu la maîtrise de sa moto. Tous se rappellent aussi le tragique accident impliquant un autobus scolaire et un camion muni d’une nacelle immobilisé sur l’accotement sur le 8e rang Ouest à Lyster (décembre 2021) dans lequel un petit garçon de cinq ans a perdu la vie.

La SQ dénombre d’autre part six collisions avec blessés graves pour la période du 1er avril 2021 au 31 mars 2022 comparativement à sept pour l’année précédente.

Le capitaine Patrick Côté, directeur du Centre de services MRC Victoriaville (territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable), précise que le poste de L’Érable n’a vraiment rien à se reprocher et qu’il se situe parmi les plus performants en matière d’intervention en sécurité routière. « Il est souvent cité en exemple dans le district sud de la Sûreté du Québec. »

Même s’il est à la baisse pour l’année 2021-2022, le nombre d’interventions menées par les policiers concernant le code de la sécurité routière reste dans la moyenne des quatre dernières années avec 8566. Le nombre de conducteurs arrêtés pour conduite avec les capacités affaiblies est passé de 27 en 2020-2021 à 33 pour la période 2021-2022.

 

Criminalité

 

Au chapitre de la criminalité et des interventions policières, on dénombre un total de 1483 activités comparativement à 1423 l’année précédente.

Le nombre de crimes contre la personne est passé d’une moyenne de 203 par rapport au bilan des quatre dernières années à 231 crimes pour l’année 2021-2022 ce qui représente une hausse de 14%. Si les voies de fait sont le type de crimes le plus fréquent avec 48,5% du nombre total de crimes contre la personne, ce sont les crimes associés à la violence sexuelle qui ont explosé passant de 16 en 2020-2021 à 44 en 2021-2022. À ce sujet, le capitaine Côté n’est pas prêt à dire qu’il y a plus de cas d’agression sexuelle, mais que les dénonciations sont plus nombreuses. « Ce sont des gestes qui sont de moins en moins tolérés et on le remarque non seulement dans L’Érable, mais aussi au niveau provincial. » Le territoire a par ailleurs été la cible de quatre vols qualifiés pour la période 2021-2022, comparativement à aucun lors des deux années précédentes.

Le nombre de crimes contre la propriété est de son côté en baisse de 318 à 298 par rapport à l’année précédente et de 13% sur la moyenne des quatre dernières années. Il faut noter que le tiers des interventions sont liées aux fraudes qui sont en augmentation d’une moyenne de 63% depuis le début de la pandémie en 2020-2021. Le nombre de véhicules volés a de son côté diminué de 27 à 16. « Nous voyons certes les effets de nos trois ressources locales que nous avons dégagées pour contrer les vols de véhicules dans le secteur », d’indiquer le sergent Poulin. Au chapitre des incendies criminels, le nombre est passé de 11 en 2020-2021 à 10 en 2021-2022.

Dans la catégorie « autres criminalités » et « activités policières », la SQ de L’Érable dénombre 954 infractions et interventions. Le service de police note entre autres 167 infractions (code criminel, loi sur les drogues et stupéfiants, lois fédérales, lois provinciales) et 787 interventions (assistances, permis, enquêtes, etc.) « Le nombre de dossiers d’enquêtes a augmenté de 166 à 207 au cours de la dernière année et plusieurs d’entre eux sont liés aux personnes en crise ou en détresse », d’indiquer le capitaine Côté. « Nous avons eu à désamorcer plusieurs situations de personnes dont l’état mental est perturbé. Nous ne nous attendons pas à ce que cette situation s’améliore pour la période en cours. C’est d’ailleurs l’une de nos priorités que de travailler en amont sur la problématique avec l’aide des ressources communautaires du milieu », ajoute le capitaine. Incidemment, en avril 2021, le groupe tactique d’intervention (GTI) de la Sûreté du Québec avait été déployé sur l’avenue Saint-Édouard à Plessisville pour contenir un homme désorganisé qui était en possession d’un objet tranchant.

 

Infractions aux règlements municipaux

 

Par ailleurs, le nombre de constats émis pour des infractions aux règlements municipaux a connu une augmentation au cours de la dernière année. Les policiers ont émis un total de 258 constats, soit une augmentation de 44 constats (21%). « Les infractions commises en lien avec la circulation représentent une large part des constats pour les infractions aux règlements municipaux. Ils sont passés de 125 à 163 constats, une hausse qu’on peut attribuer en partie aux constats donnés pour des infractions au règlement du stationnement de nuit », d’indiquer le sergent Poulin.

 

Les unités spécialisées

 

Au cours de la dernière année, les unités de soutien régionales ou de mesures d’urgence sont intervenues à six reprises sur le territoire, dont cinq présences du maître-chien pour 22,5 heures et une mission en plongée sous-marine en lien avec la noyade d’un jeune homme de 18 ans survenue au lac Joseph en octobre 2021.

Pour la même période, les membres de la Division de l’intervention sur le crime organisé (DICO) se sont présentés à cinq reprises dans les établissements de la MRC de L’Érable afin de colliger des informations.

Des patrouilleurs de soutien MRC, en collaboration avec le bureau de coordination et du soutien opérationnel (BCSO) ont été assignés à 53 opérations en sécurité routière durant l’année menant à l’interception de 141 véhicules et à l’émission de 225 constats d’infraction.

 

Cartes d’appels

 

Le nombre de cartes d’appel enregistré pour toute l’année s’élève à 4108 comparativement à 4169 l’année précédente. Le nombre des cartes d’appel pour les alarmes a diminué de son côté de 28% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes.

 

Prévention et parrainage

 

La Sûreté du Québec a tenu un total de 125 activités de parrainage dans l’ensemble des 11 municipalités du territoire, dont 110 rencontres et échanges avec les élus et les acteurs clés du milieu.

Enfin, la SQ a tenu 45 activités de prévention en lien avec la sécurité des aînés et des enfants, en matière de drogue, alcool, vols et fraudes ainsi que de cybersécurité. Ses agents ont aussi participé à quatre événements communautaires. Un total de 34 activités, rencontres ou échanges en lien avec la pandémie de COVID-19 ont été effectués en cours d’année. Finalement, la SQ a rencontré 124 élèves en lien avec différentes interventions en milieu scolaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ERREUR sur la MRC
ERREUR sur la MRC
23 jours

Une ERREUR sur le nom des M,R,C, de la ville qui est FAUX car le nom des M,R,C, qui veut dite municipalité régionale de comté alors victo n’est pas un comté à ce que je sache alors on devrait lire plutôt le Centre de Service des M,R,C, Arthabaska-Érable .MERCI.