La soirée Richelieu de retour après deux ans d’absence

La soirée Richelieu de retour après deux ans d’absence
Le Club Richelieu souhaite faire salle comble lors de son événement du 19 novembre prochain. Ci-dessus, une photo du dernier événement tenu lors du 60e en 2019. (Photo : gracieuseté)

Après deux années d’absence en raison de la pandémie, le 26e souper annuel du Club Richelieu de Plessisville pourrait être présenté à guichets fermés le samedi 19 novembre prochain au gymnase de la polyvalente La Samare.

C’est du moins le vœu de son président, Guillaume Roberge, qui, au moment d’écrire ces lignes, a laissé entendre que 48 des 55 tables de huit personnes avaient été vendues et qu’il attendait encore quelques réponses. « Notre souhait est bien sûr de vendre toutes les tables, mais quand on atteint le chiffre de 50, nous sommes satisfaits. »

Le Club Richelieu a décidé d’encourager localement en confiant l’organisation du souper au traiteur Mijotry qui préparera un repas gastronomique quatre services pour l’occasion. « Pour ce qui est de l’animation, nous avons opté cette année pour un gala d’humour avec quatre artistes, dont deux qui sont établis et deux de la relève, et nous aurons l’orchestre Gueules de bois pour compléter la soirée », d’indiquer M. Roberge. « L’encan silencieux et l’encan crié seront reconduits. Nous avons une multitude de prix qui pourront être mis à l’encan et qui vont nous permettre d’amasser, cette année encore, de bons montants d’argent que nous pourrons remettre aux causes que nous soutenons dans la communauté. »

M. Roberge souligne que le Club Richelieu ne s’est pas fixé d’objectif précis en termes d’argent, sa priorité première consistant à relancer d’abord l’événement. « Notre souper annuel est notre principale source de revenus. Au cours des deux dernières années, nous avons dû puiser dans nos réserves pour aider les organismes. Ce retour à la normale sera le bienvenu. »

L’Organisme de récupération anti-pauvreté de l’Érable (ORAPÉ) et la Maison des jeunes l’Express 12-18 de Plessisville font partie des organismes soutenus par le Club Richelieu. « Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec la polyvalente La Samare pour aider à fournir des collations santé aux élèves qui, malheureusement, n’ont pas la chance de se mettre quelque chose dans le ventre avant d’aller à l’école », souligne le président. « Nous contribuons également à Centraide par le biais d’ORAPÉ et nous offrons le patinage libre gratuitement le dimanche après-midi à l’amphithéâtre Léo-Paul-Boutin pour ceux et celles qui veulent faire un peu d’activité physique. » Bon an, mal an, c’est entre 15 000 $ et 20 000 $ que le Club Richelieu redistribue.

 

Un club en santé

 

M. Roberge a par ailleurs indiqué que le Club Richelieu, qui en est à sa 63e année d’existence, est en bonne santé. « Nous avons réalisé une intronisation record pour Plessisville avec huit nouveaux membres le 7 octobre dernier pour porter notre nombre de 24 à 32. Nous avons aussi trois à quatre autres nouveaux prospects qui devraient s’ajouter lors de notre prochaine intronisation. Nous étions plutôt habitués d’accueillir un nouveau membre aux deux ans, parfois deux si nous étions chanceux. Notre club va bien et j’en suis très fier », de conclure le président.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires